Si vous en avez marre d’attendre les beaux jours pour avoir bonne mine, Oeonobiol et l’agence Tips tank lancent une opération séduction pour vanter les mérites de son autobronzant en gélule. Un dispositif technologique sur fond de réalité augmentée.

 

Autobronzant. Quatre syllabes qui peuvent se révéler être un vrai cauchemar pour les non-initiés et attention à ne pas finir aussi orangé que la surface du Central de Roland-Garros. « Sans maîtrise, l’autobrozant n’est rien » aurait même pu déclamer une fausse pub des Nuls. Une incertitude qui peut rebuter certains consommateurs et pousse les marques à user de pédagogie pour faire-valoir les bénéfices du teint halé… artificiel.

 

Ce créneau, Oeonobiol et l’agence Tips Tank l’utilisent dans sa dernière campagne pour vanter les mérites de sa gélule. Son arme ? Se voir bronzé en réalité augmentée. Présenté comme une première mondiale, les badauds ont pu tester les effets du Smart Mirror à l’occasion du Fashion Flea Market au Carreau du Temple à Paris. Concrètement, il suffit de vous placer devant le miroir et un algorithme se charge de faire le reste : « Cette technologie utilise un moteur javascript de traitement d’opérateurs morphologique et de colorimétrie, adapté du langage C pour identifier le spectre de la pigmentation épidermique après reconnaissance faciale et ainsi modifier les couleurs de chaque pixel pour un rendu réaliste de l’effet Oenobiol », explique Arnaud Sieux, co-fondateur de Tips Tank.

 

Si la vidéo de présentation (voir ci-dessous) est un peu molle du genou et ne rend pas bien compte des effets du miroir, la réaction des jeunes « cobayes » est enjouée et donne un bel aperçu du potentiel du produit. Un dispositif qui permet également de géolocaliser les revendeurs les plus proches, d’obtenir des informations sur la gélule ou encore de revivre l’expérience via des photos ou vidéos. Alors que l’apparence sur les réseaux sociaux n’a jamais été aussi contrôlée, cette technologie pourrait séduire les millennials en quête… d’authenticité, hashtag no filter.

 

 

Source : Influencia

Partager :

S’inscrire à la newsletter :