Quel est le budget cadeaux des Français pour Noël ? Combien envisagent-ils de dépenser sur Internet ou en magasin ? Réponses avec l’étude de Proximis, avec OpinionWay, sur les intentions d’achat des Français à l’occasion des fêtes de fin d’année.

Proximis, solution de (e)commerce unifié et connecté pour les marques et enseignes du retail, a mis en exergue avec Opinionway une étude sur les intentions d’achat des Français à l’occasion de Noël.

  • Des Français prévoyants avec un budget cadeaux à la baisse

À la baisse de 45€ depuis 2012, le budget cadeaux des Français pour les fêtes de fin d’année s’établit à 342€. Il est estimé à 189€ (vs 200€ en 2012) sur internet : pour un montant moyen de 209€ pour les hommes et 172€ pour les femmes. Si les 18-24 ans comptent dépenser 137€, les 50-64 ans dépenseront de leur côté 220€. Autre différence notable, le budget des CSP+ estimé à 226€ contre 145€ pour les CSP-. En magasin, ce budget est estimé à 201€ alors qu’il l’était à 243€ en 2012. Les 65 ans et plus dépenseront 295€ tandis que le 18-24 ans débourseront 111€.

  • Des Français majoritairement prévoyants

3 Français sur 4 prévoient de réaliser leurs achats au moins trois semaines avant Noël, 85% au moins deux semaines avant et 91% avant le dernier week-end avant Noël. À l’inverse, 21% d’entre eux attendront les deux dernières semaines pour réaliser leurs achats. En parallèle, la livraison ou les enjeux du dernier kilomètre en matière d’e-commerce ne sont pas sans conséquences sur le comportement des consommateurs. Ainsi, 57% des Français jugent qu’il est plus prudent d’acheter ses cadeaux en magasin après le 10 décembre et 26% après le 17 décembre.

  • Quels sont les canaux de vente privilégiés des Français ?

Alors que 89% des Français prévoient d’acheter un cadeau, 65% le feront sur internet et 72% en magasin. Dans le détail, 54% le feront face à leur écran d’ordinateur, 46% dans une grande surface et 42% dans un magasin spécialisé (soit moins 7% depuis 2012). Si les grands magasins et l’achat depuis smartphone ou tablette totalisent 15% des intentions, il est toutefois intéressant d’observer que le mobile grimpe en toute logique de 11 points depuis 2012 alors que les grands magasins enregistrent une baisse de 10 points.

Pour 58% des Français, l’e-commerce permet avant tout d’éviter la cohue dans les magasins et 49% estiment qu’internet facilite les achats à toute heure.Aussi, 23% déclarent que le commerce en ligne accélère le processus d’achat. Au-delà de ces aspects pratiques, l’aspect économique fait loi. En effet, 49% des consommateurs estiment que l’e-commerce donne accès aux meilleurs prix et 42% apprécient le fait de pouvoir comparer facilement les produits.

En parallèle, 40% des Français déclarent avoir peur de ne pas être livrés à temps pour Noël, 39% déplorent le fait de ne pas pouvoir essayer ou voir les produits, 36% les frais de livraison et 34% les délais de livraison. Enfin, 25% pointent du doigt le risque de ne jamais recevoir leurs colis, 30% des sondés déclarent en effet avoir rencontré ce problème au moins une fois et 10% à plusieurs reprises.

  • Commerce ou e-commerce ? 

38% des Français déclarent que l’achat en ligne et la livraison à domicile correspond à la démarche idéale pour effectuer ses achats de Noël. Pour autant, le commerce traditionnel n’a pas dit son dernier mot au regard des 26% de consommateurs pour qui acheter en magasin et repartir avec son produit sous le bras constitue la démarche idéale pour faire son shopping de Noël.

Symbole de l’alliance entre le on line et le off line, acheter en ligne et compléter en magasin correspond aux aspirations de 14% des Français et 11% pour le click and collect.

  • Les attentes des Français en matière d’e-commerce

82% attendent la gratuité des frais de port alors qu’ils étaient 89% en 2012. Il en va de même pour la garantie de livraison en 24h attendue par 68% des Français alors qu’elle l’était à hauteur de 82% en 2012. Enfin, notons que les attentes en matière de gratuité de frais de ports se matérialisent également pour les retours, échanges ou remboursements d’articles.

  • Points de vente, les facteurs de stress

Cohue (54%) et attente en caisse (40%) représentent les deux principaux facteurs de stress en magasin. En parallèle d’autres inconvénients peuvent freiner les ardeurs des consommateurs pour se rendre en point de vente comme la distance à parcourir ou la difficulté de garer sa voiture pour 21% d’entre eux ou encore la recherche du meilleur prix (19%). Pour autant, les points de vente physiques conservent des atouts pour attirer la clientèle.

56% des Français estiment avantageux de pouvoir voir ou essayer un produit en magasin. 48% déclarent apprécier d’avoir leurs produits immédiatement et 33% d’être en mesure de les échanger plus facilement. L’apport du conseil ou le service paquet cadeau offrent un véritable plus pour 24% des Français.

 

Source : Ecommercemag.fr
De Dalila Bouaziz

Partager :

S’inscrire à la newsletter :