Après avoir mis en place l’an dernier un bouton «acheter» intégré à ses publicités, le réseau social veut désormais développer les achats… depuis un téléphone portable.

© Getty Images Facebook veut développer les achats en ligne via son application mobile.

© Getty Images
Facebook veut développer les achats en ligne via son application mobile.

Facebook poursuit son offensive dans le commerce en ligne en lançant une série d’outils censés encourager les achats en ligne depuis son réseau à partir d’un appareil mobile. Pour l’instant, il ne s’agit que de tests.
Le groupe prévoit notamment d’ajouter une section shopping à son application mobile, où seront réunis des produits de commerces ayant une page Facebook, mais aussi à termes des contenus supplémentaires, comme des objets mis en vente au sein de groupes créés sur le réseau.
La fonction est pour l’instant testée avec «un petit nombre de commerces aux Etats-Unis», qui servent déjà de cobayes pour un autre outil annoncé il y a quelques semaines: une section magasin sur leur page Facebook, que les commerçants peuvent relier à leur propre site internet, ou utiliser pour vendre directement des produits sur le réseau social.
Facebook compte par ailleurs commencer à tester «dans les prochaines semaines» un nouvel outil pour ses annonceurs publicitaires dans le domaine du commerce: quand l’utilisateur cliquera sur la publicité, cela fera apparaître une sorte de vitrine, conçue pour se charger très vite en plein écran sur le smartphone, où il pourra faire son choix parmi plusieurs produits du commerçant.

Optimiser l’achat en ligne
«Les achats en ligne depuis un mobile sont souvent difficiles» actuellement, parce que les consommateurs sont renvoyés directement sur des sites internet pas optimisés pour le mobile et qui mettent longtemps à charger, augmentant le risque d’un abandon avant la concrétisation de l’achat, fait valoir Facebook.
Comme beaucoup d’autres acteurs internet, Facebook met beaucoup l’accent ces derniers temps sur le commerce en ligne. Il teste entre autres depuis plusieurs mois déjà un bouton «acheter», permettant de faire des acquisitions directement depuis son réseau, et avait présenté au printemps un outil intégré à sa messagerie Messenger ambitionnant de simplifier la communication entre les commerçants et leurs clients, notamment pour le suivi des commandes.

Concurrence pour Amazon
En s’intéressant plus particulièrement aux utilisateurs mobiles, il tente aussi de se faire une place sur un créneau où même un géant du commerce en ligne comme Amazon tâtonne toujours pour trouver le meilleur moyen de séduire les acheteurs.

Source : Stratégies

 

Partager :

S’inscrire à la newsletter :