Inditex a réalisé en 2018 un chiffre d’affaires de plus de 26 milliards d’euros, en croissance de 3%. Ses ventes en ligne ont, elles, bondi de 27% pour atteindre 3,2 milliards d’euros.

Inditex a réalisé, en 2018, un chiffre d’affaires de 26,145 milliards d’euros. Cela représente une croissance de 3% sur un an (+7% à taux de change constant), et laisse le groupe espagnol être, de très loin, le numéro un mondial de la mode. H&M, son rival historique, a en effet tout juste dépassé les 20 milliards d’euros de ventes de son côté, à titre de comparaison.

Des ventes en ligne en croissance de 27%

Si cette performance d’Inditex a déçu les marchés – les analystes, gourmands, s’attendaient à mieux ! – elle n’en reste pas moins assez exceptionnelle, avec ses 3,44 milliards d’euros de bénéfice net engrangés. Elle est, surtout, portée par le très grand dynamisme des ventes en ligne, annoncées sur l’année 2018 en croissance de 27%, pour atteindre 3,2 milliards d’euros. Ce sont ainsi, désormais, 12% du chiffre d’affaires global d’Inditex qui sont réalisés par ce canal de distribution.

Près de 3 milliards de visites en ligne

Les facteurs d’explication de ce grand bond en avant ? Les 106 nouvelles plates-formes en ligne ouvertes dans l’année par des marques comme Massimo Dutti ou Uterqüe, qui couvrent désormais respectivement 184 et 148 marchés, quand Zara, la marque phare du groupe, est de son côté vendue dans la bagatelle de… 202 marchés. Inditex a, en tout, reçu près de 3 milliards de visites en ligne sur ses sites, soit 500 millions de plus sur une année.

Des magasins plus grands par ailleurs

Autant de chiffres à mettre en perspective avec les 7490 magasins exploités par Inditex dans ses 96 pays de présence. Des magasins qui, d’ailleurs, soit dit en passant, changent radicalement : avec une moyenne désormais de près de 2200 m² de surface de vente, un Zara de 2019 est 50% plus grand qu’un magasin de la même enseigne ouvrant en 2012. Le signe que le commerce change, aussi bien en ligne que via les canaux historiques.

Source : LSA Conso
Par Jean-Noël Caussil

Partager :

S’inscrire à la newsletter :