QUI ?

DIDI, société chinoise évaluée à  35 Milliards de dollars après le rachat (sauvetage) d’Uber en Chine.

Uber perdait des utilisateurs à tour de bras.

QUOI ?

Dans un contexte de défiance de la part de l’utilisateur – les utilisateurs chinois sont victimes d’un scam appelé « Ghost Driver » au cours duquel l’application considère qu’ils ont été pris en charge et leur facture la course, alors qu’aucun chauffeur n’est véritablement présent – envers le service proposé par la marque (qui est également son ADN de marque), DIDI mise sur l’aspect sécuritaire pour récupérer le marché délaissé par les clients de UBER

COMMENT ?

Grâce à l’application face ++ les utilisateurs sont assurés que leur chauffeur existe vraiment, au moment de la prise en charge du client, ils doivent scanner leur visage pour démarrer la course, à ce propos, des procédures ont été mises en place pour que le chauffeur ne puisse pas se soustraire au contrôle : il à l’obligation de parler et de tourner la tête durant la prise d’image.

 La marque décide de réassurer ses valeurs et son signifié en sécurisant ses passagers et en réassurant l’intégrité de son système.

Partager :

S’inscrire à la newsletter :