actu_5915_image2012rectangle_petite

 

L’Europe au cœur de la révolution mobile ? Une nouvelle étude de Yahoo! confirme que le Vieux continent est très attaché au smartphone et autres objets connectés. Les usages varient en fonction des pays, la France en est le parfait exemple.

 

En 2014, selon la société d’études, IDC, les consommateurs européens ont continué de se laisser séduire par les smartphones avec 83,7% des téléphones livrés en Europe de l’Ouest soit 145,8 millions d’unités. Ces terminaux ont progressé de 6,4% sur un an et la valeur du marché a enregistré une augmentation de 1,7% à presque 60 milliards d’euros. « Sept personnes sur dix en Europe de l’Ouest possèdent désormais un smartphone. Le succès des nouveaux iPhone 6 et 6 Plus, la popularité croissante des phablettes et l’explosion des terminaux à moins de 150 dollars ont été les principaux facteurs de croissance« , commentait, le mois dernier, sur ZDNetFrancisco Jeronimo, directeur de recherche pour les terminaux mobiles d’IDC Europe.

 

Si les Européens se révèlent très attachés à leurs smartphones et autres objets connectés, évidemment d’un pays à l’autre les usages et pratiques varient. Flurry Analytics de Yahoo, spécialiste des données mobiles qui collecte et analyse les celles de plus de 725 000 applications installées sur près de 564 millions d’appareils mobiles en Europe, s’est justement penché sur le sujet dans une étude.

Décryptant les usages mobiles dans les 10 plus grands pays du continent (France, Royaume-Uni, Allemagne, Italie, Espagne, Pays-Bas, Ukraine, Pologne, Russie et Suède), l’enquête présage des tendances mobiles de demain. Pays de Spotify et de King Digital Entertainment, récemment revendu plus de 5,5 milliards d’euros à Activision Blizzard, la Suède est championne d’Europe du taux d’équipement avec 1,5 appareil connecté par habitant. Avec un taux de pénétration sur le marché de 150%, le royaume scandinave se place loin devant la France (81%) ou l’Italie (66%). La France justement, parlons-en.

 

 

Les Français sont plus réseaux sociaux que gaming

 

D’après Flurry Analytics, les Français sont les plus friands de tablettes numériques grand format avec un taux de pénétration de 12% pour les plus de 21,6 cm, contre 9% en Allemagne et 8% en Espagne. Notre cher pays enregistre également une croissance de 63% du nombre d’ouvertures de sessions sur les applications. « L’activité sur mobile connaît un essor mondial qui s’illustre par une croissance de 64% du nombre d’ouvertures de sessions. La France est exactement dans cette moyenne mondiale (63%), contrairement à des marchés plus matures comme l’Allemagne (28%) ou le Royaume-Uni (36%) » est l’une des conclusions de Yahoo !.

 

Autre enseignement intéressant, les individus passent 40% de leur temps connecté sur des applications de communication et de réseaux sociaux. C’est presque autant que le temps cumulé que nous Français, consacrons aux jeux (23%), aux contenus médiatiques, dont la musique (12%) et aux outils utilitaires et de productivité (9%). Globalement sur l’ensemble du continent, les Européens dédient en moyenne 12% de leur temps de connexion aux applications liées à la productivité et utilisent peu leurs téléphones pendant leur temps de travail.

 

 

Le « mobile first » est conforté

 

« Le point principal à retenir de cette nouvelle étude est l’augmentation du temps passé au sein des applications (versus le web mobile) et leur nature. En France et au Royaume-Uni, par exemple, les applications liées aux messageries et aux réseaux sociaux sont aujourd’hui au cœur du quotidien des utilisateurs. Elles représentent à elles seules l’équivalent du temps cumulé passé dans les catégories jeux, divertissement et productivité », confirme Véronique Pican, DG Yahoo en France.

 

L’autre constat concerne l’équipement des Européens en matière de smartphones et d’objets connectés. On note une progression forte et constante des phablettes. Les utilisateurs privilégient de plus en plus les écrans mobiles de grande taille pour profiter pleinement de leurs applications de divertissement et des formats vidéo, ce qui implique pour les éditeurs de repenser le contrat de lecture. « S’il en est encore besoin, cette étude conforte Yahoo! dans sa stratégie « mobile first » qui est de penser et développer des produits avant tout pour le mobile. C’est ainsi que nous avons lancé récemment LiveText, une application conjuguant vidéo et texte », conclut Véronique Pican.

 

 

Les principaux enseignements de l’étude selon Yahoo et Flurry analytics

 

1 – La Suède est championne d’Europe du taux d’équipement avec 1,5 appareil connecté par habitant. Avec un taux de pénétration sur le marché de 150%, la Suède se place loin devant la France (81%) ou l’Italie (66%).

 

2 – Les téléphones classiques (d’une taille inférieure à 9cm) sont en voie de disparition. Ils représentent moins de 1% des équipements dans la plupart des pays. La tendance en Europe est aujourd’hui aux appareils connectés et de grande taille.

 

3 – Les Français sont les plus friands de tablettes numériques grand format. En effet, 12% de nos compatriotes sont équipés de tablettes grand format (plus de 21,6 cm), contre 9% en Allemagne et 8% en Espagne.

 

4 – L’Espagne est en tête des possesseurs de phablettes* : 37% des utilisateurs d’appareils connectés en possèdent une. Ce phénomène s’observe un peu partout en Europe où les phablettes continuent de gagner du terrain et prouvent qu’elles sont loin d’être un simple gadget.

 

5 – La France enregistre une croissance de 63% du nombre d’ouvertures de sessions sur les applications. L’activité sur mobile connaît un essor mondial qui s’illustre par une croissance de 64% du nombre d’ouvertures de sessions. La France est exactement dans cette moyenne mondiale (63%), contrairement à des marchés plus matures comme l’Allemagne (28%) ou le Royaume-Uni (36%). Autre fait notable, le Pape et ses cardinaux semble être résolument passés à l’heure du digital : le taux de connexion aux applications des habitants du Vatican est de 36% contre 31% en Italie !

 

6 – Les Français, tout comme les Anglais, passent 40% de leur temps de connexion sur des applications de communication et de réseaux sociaux. C’est presque autant que le temps cumulé qu’ils consacrent aux jeux (23%), aux contenus médiatiques (12%) (musique, divertissement, etc.) et aux outils utilitaires et de productivité (9%).

 

7 – A l’opposé, les mobinautes italiens sont très joueurs. 36% d’entre eux utilisent les applications de jeux vidéo. En revanche, ils ne passent pas beaucoup de temps sur des applications de messagerie ou de réseaux sociaux (19%, soit le taux le plus faible d’Europe). Cette tendance s’observe dans une moindre mesure chez nos voisins allemands et espagnols.

 

8 – Les Européens dédient en moyenne 12% de leur temps de connexion aux applications liées à la productivité et utilisent peu leurs téléphones sur leur temps de travail

8564

 

Source : INfluencia

Partager :

S’inscrire à la newsletter :