Le distributeur américain vient de le confirmer à Linéaires : il faudra encore patienter jusqu’au printemps 2017 pour découvrir le premier Costco implanté sur le sol français.

CostcoMoncton

Le projet est programmé à Villebon-sur-Yvette (91). Le président de Costco Wholesale France, Gary Swindells, n’a jamais caché qu’il avait au départ mal anticipé le parcours du combattant qui l’attendait en France : règles administratives tatillonnes, recours systématiques des concurrents.

Un premier dossier, à Bussy-Saint-Georges (77), a déjà fini par lui être refusé en 2013.

À Villebon, son projet a d’abord été rejeté en commission départementale d’aménagement commercial fin 2013, puis autorisé en commission nationale en 2014. Mais pas moins de six nouveaux recours, formulés notamment par Auchan, Intermarché et Cora, ont porté l’affaire devant la Cour administrative d’appel de Versailles.

Auchan guère enchanté

Fin novembre 2015, cette dernière a rejeté les six requêtes et donné raison à Costco. L’argument de la « surdensité commerciale », soulevé par les distributeurs français, n’est par exemple plus pertinent depuis la réforme de l’urbanisme commercial. Celui de la saturation des accès routiers a lui aussi été rejeté par la Cour, au motif que les professionnels qui composent une partie de la clientèle de Costco ne fréquentent pas le magasin aux mêmes heures que les particuliers.

À Villebon, Costco ouvrira sur 12.000 mètres carrés, à deux pas ou presque d’un hypermarché Auchan qui n’est guère enchanté de la perspective.

Inconnu en France, l’Américain est pourtant le deuxième distributeur mondial. Il a réalisé l’équivalent de 105 milliards de dollars sur son exercice 2014-2015 et ses ventes ont encore progressé de 2% sur le premier semestre de l’exercice en cours (+ 6% à magasins comparables, hors carburant et hors effets de change).

120 millions d’euros par magasin

Le concept Costco repose sur des magasins entrepôts de 12.000 à 15.000 mètres carrés, qui crachent en moyenne plus de 120 millions d’euros de chiffre d’affaires… avec seulement 4000 références (dont la moitié en alimentaire). Les ventes y sont proposées en gros mais ouvertes au public, moyennant une cotisation annuelle. Des arrivages réguliers et variés renouvellent l’intérêt des clients, avec des offres éphémères parfois spectaculaires (voitures, bijoux, etc.).

En Europe, Costco exploite 27 magasins au Royaume-Uni ; il est présent en Espagne depuis 2014, avec aujourd’hui deux points de vente. Dans la péninsule ibérique, le distributeur a largement dépassé ses objectifs de recrutement (80.000 membres inscrits en un an et demi à Séville, 40.000 membres à Madrid en seulement trois mois).

Le chiffre d’affaires, en revanche, ne décolle pas de la même façon. Il est peu probable que Costco ait dépassé les 30 millions d’euros à Séville sur une année pleine : on est encore loin des 83 millions de dollars (75 millions d’euros) enregistrés en année 1, en moyenne, par les nouveaux magasins du groupe.

Source : Linéaires

Partager :

S’inscrire à la newsletter :