Le groupe suisse de luxe Richemont a annoncé vendredi un partenariat stratégique avec Alibaba dans la distribution en ligne en Chine. Ce partenariat doit permettre à la clientèle chinoise d’avoir accès à des produits proposés par Yoox-Net-à-Porter (YNAP), la plate-forme de commerce en ligne de Richemont.

Le groupe suisse Richemont, le numéro deux mondial du luxe, a annoncé vendredi un partenariat avec le géant chinois Alibaba pour développer en Chine sa plateforme de distribution de produits de luxe en ligne.

Une coentreprise Alibaba / YNAP

Avec cet accord, YNAP, le bras de Richemont dans le commerce en ligne, et Alibaba vont créer une société sous contrôle conjoint qui lancera deux applications mobiles, Net-à-Porter et Mr Porter, destinées aux consommateurs chinois, a indiqué le groupe genevois dans un communiqué. Les deux marques seront également lancé sur la plateforme d’Alibaba dédiée aux produits de luxe, appelée Tmall Luxury Pavilion, créée l’an passé.

Les deux groupes prévoient en outre de trouver d’autres moyens d’étendre l’offre en ligne en Chine pour les produits de luxe.

« Notre offre digitale en Chine n’en est qu’à ses débuts », a déclaré Johann Rupert, le président de Richemont, cité dans le communiqué, qui espère à travers ce partenariat devenir un acteur significatif sur le marché.

Du luxe en ligne

Richemont, le numéro deux mondial du luxe après le français LVMH, a mis l’accent sur le commerce en ligne, un segment en pleine expansion dans le secteur du luxe.

Sa plateforme Net-à-Porter distribue les grandes marques du groupe mais également celles de concurrents, se voulant le point de vente de référence pour les produits de luxe. Richemont est propriétaire entre autre des marques de mode Chloé et Azzedine Alaïa. Il réalise le plus gros de son chiffre d’affaires dans la joaillerie avec les maisons Cartier et Van Cleef & Arpels, et l’horlogerie, son portefeuille de marques incluant entre autres IWC, Piaget et Jaeger-LeCoultre.

Source : La Tribune

Partager :

S’inscrire à la newsletter :