Dans le quartier chic de Palermo au cœur de Buenos Aires, la Casa Cavia nous invite à faire une pause, placée sous le signe de la fleur, dans une villa rénovée des années 1920. Casa Cavia offre une variété de plaisirs raffinés ; des livres aux parfums et des fleurs aux cocktails, chacun faisant appel à l’un de nos sens.

 

Autour du patio intérieur sont agencées plusieurs pièces, chacune proposant des services différents autour des plantes.

Dans une ambiance rappelant les cafés de la Belle Epoque, l’élégante villa est décorée de marbre blanc, de cuir, de tissus verts et de détails dorés.

Une fleuriste, ancienne directrice artistique, expose ses compositions florales telles des œuvres d’art.

Le « nez de l’Argentine », Julian Bedel, tient une parfumerie conceptuelle dans laquelle on y retrouve exclusivement des fragrances fleuries venues de Patagonie : orchidées, fuchsias, marguerites…

Des livres volants sont suspendus au plafond de la librairie, axée sur le voyage et la découverte. Chacun peut y rester le temps qu’il souhaite pour feuilleter les dernières publications.

Une mixologiste propose au bar des cocktails parfumés à la lavande, la banane, au poivre ou encore aux chrysanthèmes à déguster autour d’une fontaine.

Enfin, la carte du restaurant, simple mais raffinée, met à l’honneur la menthe, l’avoine, les herbes acides et le beurre de sauge. Des conférences et des expositions prennent également place dans ce lieu sublime. Toutes ces créations se recoupent pour former de nouvelles expériences multidisciplinaires.

Casa Cavia a su s’approprier le merchandising sensoriel pour offrir un parcours d’achat convoquant l’odorat, la vue et le goût.

Partager :

S’inscrire à la newsletter :