Une étude publiée par Médiamétrie et la Fevad montre que l’achat de produits alimentaires sur Internet n’est pas encore entré dans les moeurs des internautes français.

47% des internautes français ont déjà acheté un produit alimentaire en ligne, révèle une étude publiée ce jeudi 24 mai 2018 par Médiamétrie et la Fédération française du e-commerce et de la vente à distance (Fevad).

On peut aussi regarder le verre à moitié vide et constaté que 53% des internautes français n’ont pas encore opté pour le e-commerce alimentaire. Les « non-pratiquants », comme ils sont désignés dans l’étude réalisée au cours du 1er trimestre 2018, évoquent plusieurs craintes. Vient d’abord l’incapacité de contrôler la qualité du produit via la vue ou le toucher (77% d’entre eux). L’impossibilité de vérifier la fraîcheur des produits alimentaires est également citée par 24% des réfractaires. Viennent ensuite les craintes liées au process d’achat (21%) et aux prix pratiqués (17%).

LE MOBILE DÉLAISSÉ

L’étude souligne, en revanche, une certaine fidélité des adeptes des courses alimentaires en ligne. En effet, 54% des cyberacheteurs alimentaires font leurs courses au moins une fois par mois sur Internet et ils sont 28% à les faire au moins deux fois par mois. En termes de produits plébiscités, c’est l’épicerie qui arrive en tête des produits achetés avec 36% des commandes.

Contrairement aux autres biens de consommation, les achats alimentaires sur Internet sont encore loin de basculer dans une logique « mobile first ». 77% des achats de produits alimentaires s’effectuent aujourd’hui via un ordinateur, loin devant le smartphone (16%) et la tablette (8%). Sans surprise, le drive, particulièrement développé en France, est la méthode la plus sollicitée par les internautes pour récupérer leurs commandes. 42% des commandes alimentaires effectuées en ligne sont réceptionnées par ce moyen.

Source : L’usine Digitale
Par : JULIETTE RAYNAL

Partager :

S’inscrire à la newsletter :