Le Groupe Casino va utiliser la plate-forme logistique et les logiciels propriétaires du britannique Ocado, roi de l’automatisation dans le e-commerce alimentaire. Dans le cadre de ce rapprochement, un entrepôt de dernière génération devrait entrer en service en région parisienne d’ici deux ans. Monoprix sera la première enseigne du groupe français à s’appuyer sur ces technologies de rupture pour améliorer son activité e-commerce. 

Automatiser ses process logistiques pour doper son activité e-commerce. C’est l’ambition du groupe Casino qui officialise, ce mardi 28 novembre 2017, un partenariat avec l’épicier en ligne britannique Ocado, connu pour son expertise en robotique. « Ocado Group et le Groupe Casino sont ravis d’annoncer la signature d’un accord en vue du développement en France de la plateforme Ocado Smart Platform », déclarent les deux entreprises dans un communiqué de presse commun.

UNE VRAIE R&D EN ROBOTIQUE

Peu connu dans l’Hexagone, le spécialiste anglais de l’alimentaire en ligne a pourtant de quoi faire parler de lui. Fondé en 2000 par Tim Steiner, un ancien trader de Goldman Sachs, l’épicier en ligne recense plus de 48 000 références périssables et propose aux internautes une livraison en une heure. Son secret pour offrir un tel service ? Développer des technologies propriétaires afin d’optimiser au maximum le process de commande. Ocado aurait ainsi déposé plus de 70 brevets en matière de logistique, de logiciels, de robotique et d’infrastructure.

Le Britannique a également mis en place un nouvel entrepôt spécialement conçu pour accueillir une armée de robots capables de travailler ensemble. Il expérimente aussi un bras robotisé doté d’une main en caoutchouc pour saisir toutes sortes d’items aux formes différentes, y compris des fruits et des légumes qui nécessitent une manipulation très délicate.

UN ENTREPÔT DE DERNIÈRE GÉNÉRATION POUR MONOPRIX.FR

La plate-forme OSP au cœur du partenariat comprend la construction d’un entrepôt automatisé dans lequel Ocado investira afin de mettre en place des alvéoles de stockage et des robots, une solution logicielle intégrée, incluant un site Internet, mais aussi l’optimisation de la livraison du dernier kilomètre et la gestion en temps réel des données clients, détaille le communiqué.

Cet entrepôt dernière génération devrait entrer en service d’ici deux ans en région parisienne. Il desservira Paris, l’Ile-de-France, la Normandie et les Hauts de France. C’est l’activité e-commerce de Monoprix qui bénéficiera en premier de cette nouvelle plate-forme logistique. « 50 000 références de produits alimentaires seront proposées dans un premier temps aux clients franciliens qui pourront bénéficier d’une livraison à domicile efficace et rapide », précise Jean-Charles Naouri, PDG du Groupe Casino. Le spécialiste de la grande distribution indique que d’autres plates-formes issues de ce rapprochement pourraient voir le jour à proximité d’autres grands centres urbains.

« Le groupe Casino versera à Ocado des commissions à la signature du contrat, durant la phase d’installation et d’exploitation de la plate-forme, en fonction de la capacité effectivement utilisée et des niveaux de service atteints », précise le communiqué de presse. Le montant de cet accord n’a pas été révélé.

Source : Usine Digitale
Par : JULIETTE RAYNAL

Partager :

S’inscrire à la newsletter :