Six mois après avoir acquis TaskRabbit, une startup spécialisée dans les petits travaux entre particuliers, Ikea annonce le lancement aux États-Unis d’un nouveau service d’assemblage de ses meubles, moins coûteux et plus flexible que le programme maison.

Initialement disponible dans les magasins de New York et de San Francisco, le service sera rapidement étendu à d’autres villes américaines avant d’être déployé à l’international.

Concrètement, Ikea peut désormais programmer un rendez-vous avec un « Tasker », nom des travailleurs indépendants de la plateforme, afin qu’il assemble les meubles chez le client à l’horaire qui lui convient. Pour une commode Pax, par exemple, le service coûtera 80 dollars, alors qu’il était facturé le double à travers le programme d’assemblage traditionnel d’Ikea, qui impose en outre que les meubles soient assemblés au moment de la livraison.

« Ce n’est pas suffisant d’avoir un super produit avec un super prix »

Selon le site Recode, « l’achat de TaskRabbit a été nourri par le besoin d’Ikea de renforcer ses capacités à servir ses clients en ligne pour mieux rivaliser avec ses concurrents comme Amazon, qui a renforcé ses produits pour la maison et ses offres d’installation ». Ce que confirme Gillian Drakeford, DG d’Ikea UK à Business Insider : « Ce n’est pas suffisant d’avoir un super produit avec un super prix. Nous avons besoin d’offrir des services car nos clients nous disent clairement que leur temps a de la valeur ».

En novembre dernier, nous avons publié une Tendance consacrée aux entreprises qui, comme Ikea, investissent les services à la personne : « Le domicile, nouveau lieu d’expériences client ».

Source : Le Hub

Partager :

S’inscrire à la newsletter :