Tous les mois, LSA en partenariat avec IRI, analyse les performances du bio sur les principaux marchés et les différents canaux de distribution.

Au niveau des circuits, le drive et les enseignes à dominante marques propres ont des ventes moins soutenues que le mois d’avril. Seul la proxi se détache.

Le frais libre-service, seul poste avec un gain de points

En mai 2018, les ventes alimentaires de produits bio sont en croissance de 21,1 % (-1,1 point versus avril 2018). Tous les postes sont dans le vert mais les performances sont moindres que le mois précédent, à l’exception du frais libre-service à + 24,3 % (+1,3 point). Le meilleur résultat revient au DPH à +52,5 % mais en baisse de 26,9 points versus avril 2018.

CROISSANCE MOINDRE POUR LES EDMP ET LE DRIVE

Une fois n’est pas coutume. Au niveau des canaux de distribution, les enseignes à dominante marques propres (EDMP) et le drive enregistrent des croissances moindres que sur la précédente période. Respectivement des ventes en hausses de 13,9 % pour les EDMP mais en recul de 10 points et de 25,1 % pour le drive (-10,6 points). En revanche, la proximité gagne du terrain : +30,5 % versus +27,4 % en avril.

L’ÉTÉ PROFITE AUX BOISSONS ET AUX GLACES

Le beau temps et le mercure à la hausse profitent à certains marchés alimentaires bio. Les boissons à base de thé enregistrent des ventes en hausse de 287,9 % et les sorbets et crèmes glacées à +179,8 %. Les produits frais comme les entrées, les 4ème et 5ème gammes et les fromages méditerranéens sont dans le top 10 des meilleures ventes du bio en mai.

Source : LSA-Conso
Par : CAMILLE HAREL

Partager :

S’inscrire à la newsletter :