« Merci Voisin » : la livraison collaborative bientôt déployée par Carrefour

 

L’enseigne travaille au lancement prochain d’un service de livraison collaborative visant à mettre en relation les clients de l’enseigne avec leurs voisins proches afin que ces derniers les livrent contre rémunération.

Carrefour s’apprête à tester la livraison de courses sur un modèle collaboratif. En effet, le groupe a déjà mis en ligne un site sur lequel les clients, ou non-clients, de l’enseigne peuvent s’inscrire afin de devenir livreur et apporter auprès du domicile de leurs voisins, les courses en ligne réalisées par ces derniers. A priori, le service (repéré par nos confrères de Linéaires) serait accessible depuis le site Web dédié, mais principalement via une application mobile qui permettrait de réaliser la mise en relation entre voisins assez facilement. Ainsi, lorsque l’acheteur a effectué un achat sur le portail du groupe dédié aux courses, muni de son appli mobile, il lui suffit d’indiquer quel jour il souhaite recevoir ses courses et de choisir un voisin disponible parmi tous les voisins recensés auprès du service. Lorsque la livraison a été effectuée, le destinataire des courses est invité à laisser un commentaire ainsi qu’une note (visuel ci-dessous) permettant de mesurer la qualité de la livraison.

Des voisins rémunérés

Baptisé « Merci Voisin ! », ce service est présenté par l’enseigne comme de l’entraide entre voisins de la communauté Carrefour, faisant valoir notamment l’idée selon laquelle « L’entraide entre voisins a toujours existé. Carrefour a développé cette plateforme de services pour faciliter cette mise en relations ». Entraide certes, mais rémunérée. En effet, le site dédié à la présentation du service indique que « les livreurs profitent de leur passage en magasin pour donner un coup de main à leur voisin et perçoivent en retour une indemnité », sans toutefois préciser à combien elle s’élève, ni le modèle économique sur lequel elle repose. En revanche, Carrefour indique que « ces missions ne pourront toutefois se substituer à votre activité principale ».

L’enjeu du volume critique de livreurs

Le sujet de la livraison à domicile fait l’objet de nombreux tests de la part des enseignes de grande distribution. Dernièrement, c’est le géant Walmart qui s’est illustré en la matière en annonçant le déploiement d’un test dans trois de ses magasins aux Etats-Unis – deux dans le New-Jersey et un troisième situé dans l’Arkansas -, permettant à ses employés de livrer à leur domicile les clients ayant passé commande sur Internet. En revanche, Walmart s’est également bien gardé de communiquer sur le modèle de rémunération appliqué à ce service, ni même sur le montant de salaire que ses employés pourraient ainsi gagner. Autre mystère, tous ses employés peuvent-ils s’adonner aux joies de la livraison à domicile en rentrant du travail, ou est-elle réservée aux employés cadres ou non-cadres de l’entreprise, aux chefs de rayons, aux caissiers ou au top management ? Quoi qu’il en soit, en utilisant ses employés comme livreurs, Walmart dispose ainsi d’une force théorique de livraison considérable, plus d’un million de personnes travaillent pour Walmart à travers les Etats-Unis. Réunir suffisamment de voisins livreurs sera également, à n’en pas douter, l’un des enjeux majeurs pour le service « Merci Voisin », de Carrefour.

 

Par : FRANÇOIS DESCHAMPS
Source : LSA.COM

Partager :

S’inscrire à la newsletter :