Aujourd’hui, il y a entre 200 et 350 managers de centres-villes en France. Ils sont impliqués dans des collectivités territoriales, ou dans des communautés de communes.

Il existe trois types de managers de centres-villes : celui qui anime les Unions Commerciales, le manager qui met en place des actions en vue de redynamiser le commerce à l’intérieur d’un centre-ville, et enfin, celui qui gère plusieurs managers de centres-villes et qui va avoir un rôle de stratégie d’implantation de d’innovation sur le commerce.

Sur le terrain, il y a beaucoup d’innovations, que ce soit en terme de réglementations (sur l’urbanisme, le droit, la préemption…) ou dans le commerce pur (de nouvelles enseignes, la création de boutiques éphémères…).

La plupart des innovations sont réalisées grâce au digital, notamment à travers des applications poussant les consommateurs à venir consommer en centre-ville, comme le fait Beegift.

Beegift est une plateforme permettant d’offrir des chèques cadeaux issus de boutiques de proximité. Elle compte plus de 500 commerçants indépendants partenaires, dans une quinzaine de villes.

Le fait d’être présent sur cette plateforme est totalement gratuit pour les commerçants, ils ne paient une commission que si des personnes se rendent dans leur magasin grâce à Beegift. Plusieurs associations de commerçants et communautés d’agglomérations voient en cette plateforme une solution innovante, et souhaiteraient qu’elle puisse s’étendre sur le territoire, notamment à des fins touristiques.

Depuis peu, Beegift travaille avec des comités d’entreprise qui avaient pour habitude d’utiliser des cartes cadeaux de grandes enseignes, et qui préfèrent désormais utiliser ces chèques cadeaux pour faire marcher le commerce local.

À travers ces actions, Beegift veut participer à la dynamisation des centres-villes, et à un mouvement éco-responsable.

 

Propos tirés du débat entre Magali Bonnier, responsable Île-de-France du Club des Managers de centres-villes, et Cédric Caron, cofondateur de Beegift, dans l’émission Innover pour le Commerce sur BFM Business.

Partager :

S’inscrire à la newsletter :