Pour la première fois depuis près de 60 ans, CoverGirl ouvre un magasin « brick and mortar » à New York qui se veut l’expression physique et expérimentale de la philosophie « I am what I make up ».

La marque du groupe Coty mise sur le digital et la réalité augmentée pour l’essayage de maquillage sur des écrans connectés, mais aussi sur une imprimante 3D pour personnaliser ses propres produits.

Dès que les clients rentrent, l’hologramme d’une jeune femme les accueille. La marque explique aux consommateurs qu’il s’agit d’Olivia qui les salue à leur entrée en magasin. Il est ensuite possible de dialoguer avec l’hologramme pour trouver des produits ou obtenir des conseils beauté.

Les clients peuvent également personnaliser des produits exclusifs CoverGirl comme le rouge à lèvre ou la trousse de maquillage. La boutique offre 930m2 d’espace pour vivre une expérience unique autour de la beauté.

 

Retrouvez l’intégralité de la chronique de Rodolphe Bonnasse, PDG de Ca Com Groupe, dans l’émission Innover pour le Commerce, sur BFM Business.

Partager :

S’inscrire à la newsletter :