Quel avenir pour les points relais? Quels sont les nouveaux modes de livraison en croissance?

Retrouvez Jean-Sébastien Leridon, PDG de Relais Colis et Marc Lolivier, directeur de la fédération du e-commerce et de la vente à distance, sur la plateau de BFM Business dans l’émission « Innover pour le Commerce ».

L’entreprise Relais Colis a signé avec Alibaba, le géant Chinois de la vente en ligne. C’est un client à forte croissance qui utilise pour la première fois le mode de livraison Relais Colis, habitué jusqu’à maintenant à livrer directement au domicile du consommateur. Il y a donc un travail d’adaptation à prévoir des deux côtés pour que ce partenariat prospère. Un vaste plan de transformation a été mis en place par Relais Colis avec 30 millions d’investissement depuis 3 ans pour gérer l’augmentation des volumes et de la qualité.

L’objectif de Relais Colis : 6000 points de retrait d’ici 2020. Pour l’instant, en terme d’usage, la livraison à domicile est loin devant mais les retraits en magasins sont en croissance.

Les magasins qui accueillent un point relais touchent une petite indemnisation mais profitent surtout du trafic et des achats que cela génère. C’est donc un moyen de publicité très efficace!

Quelles sont les problématiques et les attentes de la clientèle? Suivant le produit acheté, le client voudra le recevoir plus ou moins rapidement. Cela joue pour beaucoup dans le choix entre livraison à domicile et point de retrait. De plus, pour que le client choisisse un Relais Colis, il faut s’assurer qu’il y en ait un à proximité et que la plage horaire soit large! Les heures de pointe des retraits sont entre midi et deux, après 19h et le samedi.

La livraison, en e-commerce, est l’une des étape la plus importante, c’est celle qui, si elle est réussie, fidélisera le client et augmentera sa satisfaction. De ce fait, Relais Colis prévoir un bel avenir!

Retrouvez la totalité de l’interview sur BFM Business.

Partager :

S’inscrire à la newsletter :