Situé à 1h30 de Stockholm, le ReTuna Återbruksgalleria est le premier centre commercial au monde à être entièrement dédié à la seconde main, et ne vendant que des produits recyclés. Depuis aout 2015, l’équipe derrière le projet est composée d’activistes souhaitant améliorer le tri des déchets au niveau local.

Tout ce qui est vendu au ReTuna Återbruksgalleria (meubles, accessoires de déco, habillement, outils, vélos, jouets ou autres) provient d’un grand dépôt où sont rassemblés des tas d’objets jetés, donnés ou abandonnés puis recyclés ou rénovés par les travailleurs d’une entreprise sociale. Quant aux produits non recyclables, comme le café, ou la nourriture, ils doivent être bio et climate-friendly. Un centre éducatif, un restaurant, une salle de conférence et trois pop-up-stores viennent compléter les 14 magasins de ce nouvel eldorado de la consommation responsable.

Plusieurs de ces magasins fonctionnent également comme des“do-it-yourself” showrooms, où les clients peuvent apprendre des choses telles que la réparation de produits ménagers ou la fabrication de leurs propres lampes.

L’idée est que les visiteurs se présentent, apportant des objets tels que des meubles ou des vêtements qui ne leurs sont plus nécessaires. Un dépôt de recyclage « drive-thru » géré par une entreprise sociale locale accepte ces articles, puis les travailleurs locaux trient et décident ce qui peut être distribué aux magasins du centre commercial. Ces mêmes acheteurs peuvent ensuite parcourir les magasins, où ils peuvent trouver quelque chose pour le salon, ou une nouvelle veste, et peut-être marquer des fleurs pour le jardin aussi. En outre, les visiteurs peuvent s’inscrire à un programme de conception-recyclage-réutilisation d’un an.

Le centre commercial est un partenariat entre le gouvernement municipal, les organismes à but non lucratif et les entreprises locales. Et son personnel maintient également un fort esprit de communauté. Cependant, son directeur général a reconnu dans une interview que certains magasins ont du mal à réaliser un profit.

Partager :

S’inscrire à la newsletter :