L’enseigne coopérative de jouets JouéClub mise sur le drive pour renforcer l’attractivité de ses points de vente.

 
Faisant  le bilan du premier semestre 2015, JouéClub a fait état, début septembre, d’une progression de 2,4 % de son chiffre d’affaires. Une hausse un peu en retrait de celle enregistrée sur l’ensemble de l’année 2014 (4,6 %). Mais il reste la période de Noël… qui représente 55 % de l’activité. L’enseigne, qui aligne 347 magasins (dont 305 en France), se porte donc bien, dans un marché également bien orienté (+2 % en 2014 selon NPD). Au total, elle devrait inaugurer cette année 12 unités, situées à 90 % en périphérie d’agglomération.

 
Parallèlement JouéClub poursuit sa stratégie d’investissement dans le digital, engagée depuis longtemps. Depuis la fin 2011, elle a mis l’accent sur le développement d’un service drive, qui permet à la clientèle de commander sur Internet et de retirer ses achats dans le point de vente le plus proche de chez elle. 120 établissements étaient équipés d’un point drive fin 2014, ils devraient être 200 à la fin de l’année. Et tous ceux qui ont franchi le pas ont vu leur chiffre d’affaires progresser de 3 à 5 %. « Pour nous le drive est la réponse anti-stress à la course épuisante des achats de Noël et aux risques de rupture », explique Alain Bourgeois-Muller, PDG de l’enseigne.

 
Parmi ses autres outils marketing, la coopérative JouéClub propose également une carte de fidélité, la Carte Magique, qui permet de recevoir des offres privilégiées et des bons d’achats, et un catalogue de 413 pages tiré à 12 millions d’exemplaires. Enfin la chaîne a renforcé sa présence publicitaire pendant la période des fêtes de la fin 2014, une opération qui devrait être reconduite cette année.

 


shutterstock_148768613

Source : Franchise magazine

Partager :

S’inscrire à la newsletter :