Depuis le début de l’année, toutes les livraisons d’Ikea dans Paris intramuros sont effectuées avec des camions utilisant du biométhane. Une initiative qui tombe à point nommé, alors que la Mairie de Paris veut interdire ou limiter l’accès aux poids lourds les plus polluants. Cette solution de livraison sera également déployée dans d’autres grandes villes françaises en 2015.

Ikéa est aux petits oignons pour la capitale. L’enseigne d’ameublement, qui étudie l’implantation d’un magasin dans Paris intramuros, fait également des efforts pour diminuer l’impact des livraisons en ville. Depuis le début de l’année, l’entreprise suédoise, en partenariat avec le transporteur VIR, effectue l’ensemble de ses livraisons dans Paris via une flotte de 14 camions roulant au biométhane. Les 7 poids lourds et les 7 véhicules légers concernés fonctionnent grâce à ce carburant obtenu à partir de la transformation de matières organiques.

Le biométhane est une énergie renouvelable, produite à partir de la fermentation de déchets agricoles, ménagers, industriels ou encore des boues de station d’épuration. En somme, il provient des déchets. Les livraisons au biométhane  »sont une première mondiale pour Ikea et permettent une réduction de 97% des émissions de gaz carbonique comparé aux véhicules roulant à l’énergie fossile » précise le distributeur, qui recense environ 800 livraisons par semaine dans Paris.

retailblog-ikea

D’AUTRES GRANDES VILLES FRANÇAISES VONT SUIVRE LE MOUVEMENT

L’annonce de ce mode de livraison plus tourné vers le développement durable intervient alors qu’Anne Hidalgo, la maire de Paris, a annoncé étudier l’interdiction dans la capitale des cars et des poids lourds les plus polluants, et l’interdiction des véhicules diesel en 2020. Pour Ikea, qui travaille sur l’accessibilité de ses magasins, souvent éloignés des centres ville, ce mode de livraison s’ajoute à la mise en service de bornes Autolib’ dans les magasins d’Ile de France et de bornes de recharges pour véhicules électriques installées sur les parkings des magasins. Il devrait d’ailleurs être étendu  »d’ici la fin de l’année » dans d’autres grandes villes françaises dont font partie Lyon, Marseille, Lille ou encore Grenoble.

 

Source : LSA

Partager :

S’inscrire à la newsletter :