Après un nombre d’ouvertures record en 2014, l’enseigne de proximité Monoprix (groupe Casino) compte poursuivre son expansion en 2015, en direction notamment de la province et des zones de flux, a annoncé lundi son dirigeant.

82b2 2

L’an dernier, l’enseigne a inauguré 65 nouveaux points de vente, « dépassant ainsi les records établis dans les années 50 où Monoprix ouvrait un magasin par semaine », a déclaré Stéphane Maquaire. Pour 2015, le distributeur « compte poursuivre sur le même rythme », avec déjà une vingtaine de nouveaux magasins ouverts depuis janvier, a-t-il ajouté.

Ces ouvertures, soit en propre soit sous forme de franchises, se font principalement sur les zones de flux (gares, autoroutes …) « où nos clients apprécient de retrouver leurs marques préférées y compris dans leurs déplacements », mais également en province.

« Monoprix est souvent considérée comme une enseigne de région parisienne, mais nous sommes en fait présent dans 200 villes de France », a expliqué Stéphane Maquaire. Toutefois, « nous avons constaté qu’il y a encore un certain nombre de villes où nous ne sommes pas suffisamment présent – par exemple Toulouse ne possède qu’un seul Monoprix – voire pas du tout », a-t-il ajouté.

« Notre objectif à très court terme est d’être dans au moins 250 villes », a précisé le président de l’enseigne. Le groupe vient ainsi d’ouvrir un magasin à Bourges, et s’installera d’ici la fin de l’année à Saint-Etienne et Toulon. « Nous avons bon espoir de nous implanter également à Pau, Blois ou Niort, alors que pour l’instant Metz nous échappe toujours », a constaté le dirigeant.

« Notre objectif est d’avoir en France la couverture géographique la plus large possible, dans les grandes villes, mais aussi dans des municipalités de taille plus modeste, pour étendre notre maillage et continuer à nous développer », a indiqué Stéphane Maquaire.

Le groupe Monoprix détient actuellement 550 magasins, dont 315 sous l’enseigne Monoprix, le reste étant composé principalement des enseignes Naturalia ou Monop.

En 2014, la croissance des ventes avait été freinée par l’interdiction faite au groupe d’ouvrir ses magasins passés 21h, entrainant un manque à gagner. Après avoir terminé le dernier trimestre 2014 sur un chiffre d’affaires en repli de 1,2 %, le groupe a commencé le premier trimestre 2015 sur une petite reprise (+0,6 % en publié, +0,3 % à magasins comparables).

Cette année, Monoprix compte également, pour assurer son développement, miser sur le développement de sa marque propre, sur laquelle il vient de lancer une gamme de produits premier prix qui devrait être étendue à 200 références d’ici le mois de septembre.

L’omnicanalité, à savoir la complémentarité entre le site internet de l’enseigne et ses magasins, sera également renforcée au travers du développement de services de « clic & go » (drive piéton) ou de livraison de déjeuners par coursier.

Source : Fashionmag

Partager :

S’inscrire à la newsletter :