L’édition 2015 du baromètre sur les Français et l’alimentation réalisé par Opinion Way pour l’Ania (Association nationale des industries alimentaires) décrypte les évolutions du modèle alimentaire français et l’émergence d’une tendance de fond «le bon pour moi».

En France on aime ce qui est bon, « bon pour soi », c’est la tendance forte du modèle alimentaire français révélée par l’’édition 2015 du baromètre sur les Français et l’alimentation réalisé par Opinion Way pour l’Ania. Ainsi 92% des Français pensent que l’alimentation est une composante essentielle du style de vie à la française et 76% sont fiers du modèle alimentaire français. Le « bon pour moi », illustre l’évolution des critères d’achat et des attentes des Français : aujourd’hui 81% des Français pensent qu’une alimentation variée, saine et équilibrée est le critère le plus important pour préserver sa santé.

79% SONT PRÊTS À ACHETER UN PRODUIT DE QUALITÉ PLUS CHER

Alors que les Français ont vécu une crise de défiance avec l’industrie alimentaire suite notamment au récent scandale de la fraude à la viande de cheval, l’alimentation reste le poste de dépense sur lequel ils souhaitent le moins rogner : seuls 9% d’entre eux se déclarant prêts à le diminuer. Si les critères prix et date de péremption sont encore prédominants, leurs poids diminuent : de 73% en 2013 à 66% aujourd’hui pour le prix et de 69% à 56% pour la date de péremption. Les critères relatifs à la qualité du produit, composition du produit et valeur nutritionnelle, prennent, en revanche, de l’ampleur et font de plus en plus l’objet de l’attention des consommateurs. Conséquence : 79% des consommateurs se déclarer prêts à payer plus pour un produit contenant des ingrédients de très grande qualité. Et près de 80% des interrogés se déclarent prêts à payer plus cher pour un produit régional ou pour un produit 100% français. « L’obligation d’informer ne suffit pas, commente Jean-Philippe Girard, le Président de L’Ania. Le consommateur veut qu’on l’aide à choisir. Il réclame plus d’éthique et d’honnêteté. Je crois à l’éducation alimentaire ». Le président de l’Ania a en revanche alerté sur le danger du low cost alimentaire responsable de l’apauvrissement de l’offre et des produits.

LES FRANÇAIS ET L’ALIMENTATION EN UNE INFOGRAPHIE

000139983_illustration_large

 

Source : LSA

Partager :

S’inscrire à la newsletter :