L’enseigne-de-surgelés-Picard-teste-un-concept-snackbar

A Paris l’enseigne de surgelés Picard teste un concept ‘snackbar’, s’adressant à une clientèle pressée désireuse de manger une repas chaud sur le pouce. Avec succès, car avec à peine 22 places assises le snackbar compte une centaine de couverts par jour.

99 références de snackings
Il y a un mois Picard rouvrait son point de vente de la rue de Vaugirard à Paris avec pour nouveauté  un snackbar comptant 22 places assises et 10 fours à micro-ondes.
L’idée est aussi simple que géniale : à l’entrée du magasin se trouvent cinq congélateurs noirs contenant 99 références de snackings (76 plats prêts à consommer pour une personne et 23 desserts individuels). Ajoutez-y un distributeur de boissons et de café et le snackbar est opérationnel. Boisson et dessert coûtent 3 euros et le prix des  plats démarre à partir de 2 euros.
« Pour le snacking ce qui importe, c’est la rapidité », explique le directeur commercial Philippe Maitre au magazine Linéaires. « Avec un moelleux au chocolat, l’un de nos desserts stars, prêt en 35 secondes, et un plat d’une personne réchauffé au micro-ondes vous avez un repas chaud en 5 minutes pour 5 euros. » Le concept connaît d’ores et déjà un franc succès, car avec à peine 22 places assises le snackbar accueille quotidiennement une centaine de clients. Environ 70% du chiffre d’affaires est réalisé à l’heure du lunch de midi.

Enseigne de proximité
Toutefois Philippe Maitre admet que « chaque congélateur rapporte beaucoup plus que la même surface affectée au snacking. Mais l’enjeu est de transformer nos lieux de vente en lieux de vie. Picard n’est pas une chaîne de grande distribution, mais une enseigne de proximité. »
Le 12 décembre un nouveau point de vente Picard ouvrira à Levallois, qui lui aussi sera doté d’un snackbar, en plus d’une terrasse de 100 m². Le déploiement futur du concept en France et ailleurs dépendra du succès des deux projets pilotes.

Partager :

S’inscrire à la newsletter :