Accessibles 24h/24h et 7j/7j, des casiers de retrait et de retour de commandes seront installés par le prestataire In Post devant plusieurs enseignes françaises.

000218636_imageArticleD’ici deux à trois ans, 2 500 unités de casiers automatiques, permettant de récupérer des commandes effectuées en ligne, pourraient être installées dans l’Hexagone. Le nom de ce nouveau service : Abricolis. Les casiers seront installés à l’extérieur des magasins. Une fois la commande effectuée en ligne, le consommateur reçevra un SMS de confirmation avec un code ou un QR code accompagné d’un plan d’implantation de casiers, précise LSA. Les casiers comportent plusieurs caméras de vidéo-surveillance et sont équipés d’une alarme.

La vague des casiers automatiques de livraisons de commande e-commerce arrive en France. Si le phénomène a déjà démarré dans l’Hexagone, où Darty dispose des siens dans une demi-douzaine de magasins, tandis que le service Packcity se déploie dans des Monoprix et des centres commerciaux, c’est cette fois un acteur mondial qui s’attaque au marché. InPost, un prestataire polonais qui a déjà déployé des casiers dans une vingtaine de pays et prévoit d’en installer 16.000 en Europe. La société travaille déjà avec Auchan et Tesco en Pologne, ou Carrefour en Italie.

Nous avons engagé  des discussions et signés des contrats avec plusieurs enseignes françaises de grande distribution, alimentaires et non-alimentaires, et sommes en discussion avec des centres commerciaux », affirme Nicolas Duleroy, directeur du développement de InPost. Selon les informations de LSA, Casino et Leader Price pourraient être les premières enseignes de grande distribution à être équipées de ces casiers. Les palabres avec plusieurs e-commerçants sont avancées, tandis que InPost va retenir deux opérateurs logistiques en France, qui livreront les commandes e-commerce dans les casiers en « express », c’est-à-dire un jour ouvré après la commande en ligne.

En terme de modèle économique, InPost se rémunère auprès des e-commerçants, lorsque le retrait en casier est choisi par le client final. Les magasins où sont implantés les casiers, eux, perçoivent un loyer de la part d’InPost.

Le retour produit aussi proposé grâce aux casiers

Une deuxième vague de services va rapidement se greffer sur le retrait. « Nous allons aussi proposer aux clients de retourner leurs produits web dans ces casiers, sachant que le taux de retour est très élevé en textile ou dans la chaussure, cela permet d’optimiser et de densifier la logistique du dernier kilomètre : le même livreur livre et reprend un nombre important de colis », précise le directeur du développement.

D’après lui, l’implantation de ces casiers se traduit par une augmentation de trafic client dans le magasin. « Selon une étude Nielsen en Pologne, un client sur deux qui vient retirer son produit en profite pour aller faire ses courses en magasin. »

Source : lsa-conso.fr

Partager :

S’inscrire à la newsletter :