Dans la lignée des ateliers de cuisine où l’on vient apprendre des chefs de nouveaux tours de main, les cours de bricolage et autres ateliers viennent combler les amateurs de travaux manuels en manque de place et de matériel. « L’établisienne » propose 7 jours sur 7, en plein cœur de la capitale, un grand atelier accessible en libre service, avec des établis louables à l’heure, un kit d’outils traditionnels mis à disposition, des cours à la carte pour se perfectionner et les conseils de chefs d’ateliers.
Dans la grande distribution spécialisée bricolage, l’idée du « fab-lab » (atelier de machines-outils) pour particuliers fait mouche. On peut tout à fait imaginer qu’un client achète les matériaux auprès de l’enseigne et fabrique son projet au « fab-lab » associé en profitant des conseils et outils de l’atelier. Celui-ci pourrait tout à fait acheter au passage du vernis, des cales-livres et des lingettes à dépoussiérer… Un immense service pour une population de plus en plus urbaine ne disposant pas d’ateliers équipés.

Partager :

S’inscrire à la newsletter :