Après le test en pop-up store l’été dernier, Bourjois a posé, le 1er mars dernier, une brique de plus dans sa stratégie de marque avec une vrai boutique. En dur, rien que pour elle.

En plein cœur de Paris, à deux pas de la gare Saint -Lazare – et donc des grands magasins – la marque du groupe Wertheimer a posé ses valises au sein du Passage du Havre. Elle remplit 41 mètre carrés tout en couleurs, dans la même veine décorative que le corner qu’elle avait mis en place aux Galeries Lafayette.

Le but ? Mettre en valeur son image parisienne. Pour ancrer la marque dans le monde de la beauté, mais aussi s’ouvrir à une clientèle touristique. Le quartier haussmannien est rappelé dans les meubles– pour les vernis par exemple. La tour Eiffel s’invite sur les packagings pour repérer les produits « made in France ». Et elle se dessine en boîte.

Au total, tout le catalogue maquillage de la marque est disponible, mais également des kits, et la ligne démaquillante, soit 470 références. Et encore, la marque promet des exclusivités et des promotions, comme le  parfum « Soir de Paris », disponible dans cet écrin très parisien.

Du service de partout

Mais la marque anime également sa boutique avec des services. Comme le veut la tendance en parfumerie et dans les grands magasins, un point de vente ne peut s’animer sans bar : pour la manucure, le maquillage, les ongles, et même le regard avec l’épilation au fil (pour 15 euros). Côté prix, la somme est « modique »…

Bourjois entend dynamiser son trafic avec « l’open bar vernis ». Le concept est simple : n’importe quelle nail addict pourra entrer, choisir la couleur qu’elle souhaite et se le poser elle-même sur les ongles pour 1 euro. Quant à une manucure « nail art », elle démarre au prix de 2 euros… Une solution totalement adaptée aux demoiselles qui désirent changer souvent de couleur, ou essayer une couleur, ou la tenter le temps d’une soirée…

Source : LSA

Partager :

S’inscrire à la newsletter :