A l’occasion de la réouverture de l’hypermarché d’Euralille, Carrefour a présenté sa nouvelle application de géolocalisation par lumière connectée « Promo C-où » en partenariat avec Phillips.

Picture1

Cette application permet aux clients d’être géolocalisés grâce à leur smartphone et à l’éclairage Led de Phillips. Une nouvelle illustration du développement fulgurant de ces technologies en grande distribution.

Une application au service du parcours client

Application « Promo C-où »

Lors de sa rénovation, l’hypermarché d’Eurallile a été entièrement équipé de lampes Phillips LED qui, grâce à la technologie VLC (Visible Light Communication), permettent de géolocaliser les clients à l’intérieur du magasin. Ces lampes peuvent envoyer via des ondes invisibles à l’œil nu des informations qui sont ensuite réceptionnées par le capteur placé sur l’appareil photo d’un smartphone et traitées via l’application « Promo C-où » disponible pour le moment uniquement sur Iphone. Le client est ainsi géolocalisé au mètre près grâce à l’application et peut être guidé vers les promotions de son choix ou bien vers les promotions les plus proches. L’application permet aussi au client de scanner les différents produits en promotion afin d’avoir des informations supplémentaires facilitant son parcours en magasin. De son côté Carrefour doit simplement enregistrer en amont les articles en promotion dans le système. Cette initiative à l’essai durant un an montre à la fois le remarquable potentiel de communication de l’éclairage LED mais aussi la multiplication des applications des systèmes de géolocalisation en grande distribution.

Les technologies permettant la géolocalisation se multiplient

Le système à technologie Lifi chez Intermarché

Les initiatives pour géolocaliser les clients se sont multipliées récemment en grande distribution. Carrefour avait déjà testé en 2014 dans son hypermarché de Villeneuve-la-Garenne l’application « C-où » qui présente environ les mêmes fonctionnalités mais qui s’appuie sur le Wifi. Depuis janvier dernier, Intermarché, en partenariat avec l’entreprise Oledcomm, teste dans un de ses magasins de la région parisienne la technologie Lifi qui utilise aussi des lampes LED pour transmettre l’information. Dans cet Intermarché test, chaque caddie est équipé d’une tablette tactile qui reçoit des informations via la technologie Lifi et peut guider le client vers ses produits préférés et optimiser ainsi son parcours en magasin.
De façon plus générale, les enseignes se tournent de plus en plus vers la géolocalisation de leurs clients en utilisant différentes technologies permettant un meilleur ciblage des publicités et des promotions. Dans ce contexte les beacons – capteurs bluetooth placés à l’intérieur des magasins -, permettant d’envoyer des messages aux clients dans un rayon relativement restreint, connaissent aussi leur essor. Outre Apple ou encore Mc Donald’s aux Etats-Unis, Darty a installé 200 de ces petits capteurs dans certains de ses magasins. Cette technologie permet à la fois de communiquer avec ses clients à l’intérieur du magasin mais aussi d’attirer des consommateurs qui passent à proximité.

La géolocalisation est une opportunité considérable pour les enseignes…

Ces nouvelles technologies représentent à la fois un marché colossal pour les entreprises qui les développent mais aussi une opportunité considérable pour les enseignes de grande distribution et plus généralement pour tout le secteur du retail. C’est d’abord un moyen efficace pour améliorer le service client en facilitant la vie des consommateurs en magasin. Ces technologies permettent de cibler au mieux le besoin des clients en fonction de leur localisation et ainsi de dégager un gain de temps conséquent. D’un point de vue logistique, la géolocalisation peut permettre aux enseignes de mieux gérer les flux clients. En connaissant la localisation de ces derniers et en identifiant leurs besoins, les enseignes peuvent optimiser au mieux l’allocation de leurs ressources. Enfin, la géolocalisation représente pour les acteurs du retail une nouvelle source très précieuse de données sur les consommateurs. En effet, nombre de ces technologies permettent de retracer précisément le parcours de l’ensemble des clients, où ils se sont arrêtés, devant quel rayon et pour combien de temps. C’est précisément cet atout considérable qui constitue la principale limite de ces nouveaux systèmes.

…Mais pas nécessairement pour les consommateurs

Malgré l’intérêt non négligeable que représente la géolocalisation, il subsiste encore de nombreuses barrières à son développement de nature éthique ou technique. En effet, quelque soit la technologie utilisée (Lifi, VLC, Beacon) il faut que le consommateur réalise une action bien définie sur son smartphone afin d’être géolocalisé et de recevoir des informations. Ainsi, dans le cas de Carrefour avec le VLC, les consommateurs doivent télécharger l’application qui permet de réceptionner les informations. Pour les beacons, les consommateurs doivent avoir leur Bluetooth en marche afin de recevoir des messages. Il n’est pas sûr que la majorité des personnes ait ce réflexe.
Enfin, d’un point de vue éthique, ces technologies doivent être utilisées avec modération tant les consommateurs ont encore des réserves, notamment sur la protection des données et l’intrusion dans la vie privée. Le fait de recevoir sur son smartphone des promotions ou de la publicité de façon intempestive peut rapidement décourager les consommateurs et avoir l’effet inverse de celui escompté. En outre, les associations de consommateurs défendent leur droit à disposer des informations récoltées par les enseignes. En France le CNIL essaie d’encadrer tant bien que mal le développement de ces technologies afin que les consommateurs puissent choisir les données qu’ils souhaitent transmettre.
Carrefour, avec son application « Promo C-où », a écarté cette dernière crainte dans la mesure où le système mis en place transmet des données aux consommateurs mais ne permet pas d’en réceptionner en retour. Si cette mesure devrait rassurer ces derniers, elle prive néanmoins Carrefour d’un des atours majeurs de la géolocalisation…

Guillaume Ricolfi

Source : Leblogduretail.com

 

Partager :

S’inscrire à la newsletter :