Comment privilégier l’intérêt commun des commerçants d’un quartier face à une concurrence stérile ? En motivant leurs clients par une « carte d’infidélité » !

C’est le pari que le Prufrock Coffee, un café branché situé à l’est de Londres, a osé relever. Depuis fin 2009, l’établissement propose à ses clients une «Disloyalty Card», une carte de «déloyauté» qui les invite à prendre des cafés dans huit autres bars du quartier et à y faire tamponner cette fameuse carte. Une fois la «Disloyalty Card» remplie, le Prufrock Coffee offre un café au consommateur «infidèle» qui, pour tout autre café payé, repart avec une nouvelle carte. «Ce concept amuse autant les consommateurs que la communauté des cafetiers du quartier.» L’objectif de cette initiative n’est pas «d’inciter les clients à fréquenter régulièrement une enseigne, mais de leur donner l’habitude d’aller boire un café, même dans des établissements concurrents» pour que chacun puisse «tirer profit d’une plus grande affluence globale».Cette initiative a été reprise à Toronto, à Seattle… mais n’a pas encore fait son chemin en France où elle pourrait pourtant aider à dynamiser la fréquentation des cafés de quartiers, fragilisés ces dernières années par les lois interdisant de fumer.

Partager :

S’inscrire à la newsletter :