EmmasEnkel est un étonnant concept allemand d’épicerie en service traditionnel et crosscanal.

Le magasin pilote, situé à Düsseldorf, est de surface réduite, avec 120m² et seulement 500 références en libre service, dont les fruits et légumes. Tous les codes font référence aux petites épiceries de quartier : le nom (« le petit fils d’Emma ») qui fait référence aux anciennes épiceries souvent appelées « Tante Emma » ; le design, dans un style rétro / vintage ; le mode de vente, avec un accueil et un service au comptoir très développés ; etc.

Pour autant, le magasin est résolument crosscanal : des QR codes permettent aux clients de commander 1700 références non exposées (de la droguerie aux produits bio ou des produits plus innovants) ; les achats peuvent être retirés au comptoir et emportés, ou livrés à domicile ; et un site marchand permet de commander online et représente la moitié des ventes.

Le concept joue clairement la carte de la convivialité : excellence de la relation « incarnée » en magasin ; présence d’un café en magasin malgré la faible surface ; approches plus « clients » et moins « métier », comme les catégories « soirée entre fille », « soirée foot » ou « à l’aide, mes amis débarquent ».

foto-28

 

 

2 enseignements :

·        Une tentative originale et très aboutie pour réconcilier tradition (vente au comptoir, relation personnalisée, etc.) et modernité (crosscanal, digital instore, etc.), qui rappelle que le commerce de demain sera à la fois plus technologique et plus humain

·        Le tout dans le secteur où cela semble a priori le moins rentabilisable : l’épicerie de quartier… un potentiel de croissance sans doute limité, mais une innovation rafraichissante dans un secteur qui peine à se réinventer.

source : lsa-conso.fr

Partager :

S’inscrire à la newsletter :