Intermarché vient de recruter des clients référents, volontaires, qui vont comparer les prix de l’enseigne avec ceux de ses concurrents, et en faire profiter la communauté.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la nouvelle relation qu’Intermarché souhaite nouer avec ses clients depuis l’an dernier, via « La Grande Interview ».

« Plus de 9 clients sur 10 (94%) ne jugent pas les enseignes crédibles lorsqu’elles affirment qu’elles sont les moins chères, avance Intermarché. Autre chiffre : près de 7 clients sur 10 (69%) n’ont pas confiance dans les comparateurs de prix. »Ces données sont tirées d’un sondage Opinion Way réalisé en avril dernier pour le compte des Mousquetaires.

cacom_retailblog_intermarche

 

Durant le mois de septembre, le distributeur a lancé un appel, sur lagrandeinterview.com, pour recruter des « clients référents » volontaires.« La première mission de ces clients référents va être de démontrer que nous sommes les moins chers sur le Pacte Prix les Plus Bas, expliquait alors Nicolas Guilloux, le directeur marketing d’Intermarché. Nous ne sommes pas juge et partie. C’est un client qui relève les prix et non pas un organisme extérieur que nous aurions mandaté et rémunéré pour le faire. Quoi de plus transparent ? »

Concrètement, les clients retenus, tous des fidèles de l’enseigne (il fallait donner le numéro de sa carte Intermarché pour postuler), vont relever les prix avec leur smartphone, via une application dédiée. A la fois dans leur Intermarché et chez la concurrence locale.

Pour chaque relevé, les clients seront rémunérés 6 euros par le « partenaire » d’Intermarché. Probablement Clic and Walk, en l’occurrence. Cette application, qui missionne les clients pour collecter des observations en magasin, a déjà travaillé à plusieurs reprises avec Intermarché, y compris tout récemment sur le pacte prix de l’enseigne.

Seulement sur une sélection de produits

Autre précision : les clients ne choisiront pas eux-mêmes les produits à comparer. Ils seront orientés sur une sélection, opérée par Intermarché, de produits concernés par le Pacte Prix les Plus Bas.

Si la mayonnaise prend, les Mousquetaires réussiront un joli coup d’image, sur le ton « ce sont les clients qui disent que nous sommes moins chers ». Mais le distributeur prend aussi le risque que le buzz se retourne contre lui. Si sa sélection de produits à comparer est trop restrictive, elle donnera aux clients référents la désagréable impression d’être manipulés pour servir la propagande de l’enseigne.

source : lineaires.com

Partager :

S’inscrire à la newsletter :