Carrefour teste cette technologie pour éventuellement la déployer en 2014. La géolocalisation d’intérieur permet de proposer aux clients des coupons de réduction en fonction du rayon où ils se trouvent. Pour une relation-client moins intrusive.

La géolocalisation répond donc à l’embarras de l’actualisation des fichier-clients et promet une publicité non intrusive. Le client ne reçoit de messages publicitaires que lorsqu’il est disposé à les lire, quand il se trouve à proximité du produit. Ou encore mieux, lorsqu’il effectue son shopping… Popularisées par les applications Google Maps et Plan, ces techniques sont reprises, en intérieur, par la grande distribution et les centre commerciaux pour constituer un nouveau terrain de construction de la relation-client.
Plus précise encore que les techniques de géolocalisation standard, qui permettent de s’assurer que la cible est présente dans une ville ou un quartier déterminé, la géolocalisation indoor permet de situer très précisément, à l’intérieur même du magasin, le client, grâce aux données émises par son smartphone. En échange de cette information sur sa localisation, il devient alors possible de lui proposer, via l’application mobile du magasin, des coupons de réduction bien plus pertinents que les messages envoyés à l’aveugle, à des milliers de personnes. Par exemple, une promotion exclusive, reçu au moment où il entre dans le centre commercial, pour le récompenser d’être venu 5 fois en un an. Ou, un rabais sur un sac à dos de marque à l’instant où il traverse le rayon « rentrée scolaire ». De quoi optimiser un programme de promotion et de fidélisation.

Carrefour déploiera la géolocalisation dans ses magasins

Après les aéroports, la grande distribution et les grands centres commerciaux s’intéressent de près à cette nouvelle technologie qui se joue des murs et des étages, contrairement aux données GPS classiques. Lorsque Google a lancé son service Google Map Indoor, Carrefour faisait partie des premiers à équiper ses magasins pilotes afin qu’ils soient cartographiés par le géant américain. Selon plusieurs de nos sources, le numéro 1 de la distribution continue ses tests et réfléchit à un déploiement à grande échelle pour 2014.

8950_1378822514_carrefour-google-map-indoor

Pour tous les commerçants, la géolocalisation d’intérieur offre des perspectives alléchantes. Dans les centres commerciaux, proposer une carte sur le smartphone des clients est un service déjà apprécié. Depuis 2011, le centre commercial des 4 Temps (Paris La Défense) a ajouté un plan interactif au sein de son application mobile. Mais rien n’empêche de rajouter sur ce plan interactif des flèches et des icônes symbolisant les boutiques pour guider le client vers le magasin ou la promotion du moment. Ou encore pour informer le titulaire de la carte de fidélité, des avantages proposés, au fur et à mesure de sa déambulation dans les rayons. Objectif : inciter à l’achat d’impulsion. En théorie, rien n’empêche également de proposer au client un itinéraire personnalisé selon la liste de courses qu’il aura préalablement enregistrée sur l’application mobile de sa grande surface.

Pour le client aussi tout est simplifié. Peut-être trop, comme souvent lorsqu’il s’agit d’obtenir une autorisation de partage de données personnelles. Au moment de télécharger l’application du magasin, le client doit accepter de recevoir des notifications et surtout de laisser l’application se servir du système Wi-Fi, de l’accéléromètre ou du micro de son smartphone (lire ci-dessous) pour être localisé. Dans le magasin, tout est automatique pour les utilisateurs d’Android. En revanche, les possesseurs d’iPhone doivent faire la démarche d’ouvrir leur application pour accéder au service. Et recevoir bons plans et infos pratiques quand ils le souhaitent.

8950_1378822880_plan-geolocalisation-indoor

Source : Les Echos

Partager :

S’inscrire à la newsletter :