Monoprix élargit sa gamme de prix et s’attaque aux petits prix, dernière pierre à l’édifice d’une stratégie basée sur la refonte complète de l’assortiment. La gamme «Monoprix P’tit Prix» comptera 200 références. Avec, selon l’enseigne, «des gages d’accessibilité et de qualité».

 retailblog-monoprix-1

La gamme a fait discrètement son apparition. Dans quelques Monoprix, les clients peuvent découvrir la nouvelle gamme «Monoprix P’tit Prix». Pour l’enseigne, l’objectif est double: conquérir de nouveaux clients en améliorant l’image prix de l’enseigne et laisser de la souplesse aux clients pour arbitrer leur budget, sans renoncer au plaisir.

La nouvelle marque comptera une centaine de références essentielles lors de son lancement (le 8 avril) et 200 à terme (en septembre), dont 80% de produits alimentaires et 20% de produits d’entretien, de papeterie et d’hygiène. Plus de la moitié de ces 200 références seront directement issues de la marque Monoprix, mais à un tarif plus bas et identique dans tous les magasins. Certaines références, comme le beurre doux, les coquillettes ou les lardons par exemple, à marque Monoprix seront désormais proposées sous la marque « Monoprix p’tit prix ».

 

SORTIR DES CODES DES MARQUES «PREMIER PRIX»

«Monoprix P’tit prix n’a pas pour vocation d’entrer en concurrence avec les hard-discounters mais de proposer des produits emblématiques du quotidien à des prix très serrés», assure l’enseigne. Cette gamme doit pouvoir aider les clients à de meilleurs arbitrages de budget, sans renoncer au plaisir et à la qualité. «La singularité de notre démarche est que nous ne créons pas des références à la qualité dégradée pour baisser les prix mais que nous avons choisi des produits emblématiques du quotidien, principalement à notre marque Monoprix, pour les rendre encore plus accessibles, tout en maintenant le grade de qualité Monoprix. Encore une fois, Monoprix Ptit prix n’est pas une marque discount, c’est un effort fait par Monoprix sur des produits stars du quotidien».

Le packaging a été travaillé avec l’agence CBA. «L’enjeu était double: nous voulions sortir des codes des marques « premier prix » et traiter une gamme access façon Monoprix, c’est-à-dire avec une certaine idée du beau et de la proximité. Le papier kraft rejoint l’imaginaire du marché traditionnel », dit-on chez Monoprix. Quant à la couleur rouge, elle fait partie des fondamentaux de Monoprix. Ce packaging appétant communique la qualité du produit.

 

Source : LSA

Partager :

S’inscrire à la newsletter :