Le Groupe Afflelou vient de lancer son nouveau site internet afflelou.com, composé de fonctionnalités avant tout web-to-store, afin de répondre aux problématiques de ses points de vente franchisés.

 

Afflelou fait un nouveau pas en avant dans le digital, depuis le rachat coup sur coup de deux pure players au mois d’octobre 2016, Happyview.fr et Malentille.com. Le groupe vient en effet de déployer son nouveau site marchand, avec un peu d’avance sur le calendrier initial, qui prévoyait cette mise en ligne plutôt pour le début de l’automne 2017.

Fidèle à son modèle reposant sur la franchise, le groupe a misé sur une plateforme très servicielle, avec des fonctionnalités comme la prise de rendez-vous auprès d’opticiens, ou encore de l’e-réservation, un outil de store locator, ou encore du click&collect notamment pour les produits de contactologie comme les lentilles, les solutions d’entretien, etc. Classique, penseront certains, mais incontournable pour les groupes dont les points de vente sont gérés par des franchisés. Son concurrent l’enseigne Krys a par exemple enregistré 30% de trafic en plus grâce au déploiement du store locator. « Ce nouveau site permet au porteur de lunettes de préparer sereinement et efficacement sa visite chez son opticien. Enfin, le nouveau site augmente le trafic qualifié dans les magasins », explique Marc Adamowicz, directeur du digital chez Afflelou (ex-président-fondateur d’Happyview).

Du côté des produits, l’enseigne a voulu valoriser les modèles présentés via des photos qui se revendiquent comme étant très réalistes, et notamment sur les modèles des collections de la griffe Afflelou PARIS, qui composent un catalogue de 500 références optiques et solaires. Par ailleurs, la présence d’un social wall permet de faire figurer sur le site les meilleurs posts publiés sur Facebook, Instagram et d’engager ainsi les communautés de la marque. Si le groupe ne communique pas sur la part de l’e-commercedans son activité globale, Afflelou revendique des ventes en hausse de 9,2% sur le second trimestre de son exercice fiscal (période de trois mois close le 31 janvier 2017, sur l’exercice fiscal se terminant au 31 juillet 2017), soit 190 millions d’euros.

Source: Isa 
Partager :

S’inscrire à la newsletter :