Se créer une identité forte pour mieux se distinguer sur un marché dominé par des géants internationaux, c’est la mission que s’est donnée Promod. L’enseigne nordiste doit s’affirmer sur son segment et a pour cela engagé un repositionnement en 2014 qui aboutit en cette année 2015, et ce, dès le mois de février. Il s’agit donc d’un travail sur l’image et le style des collections, le tout sous une nouvelle signature : « Promod boutique française ».

retailblog-promod

« La nouvelle signature exprime plusieurs choses : d’abord l’esprit boutique, correspondant à la surface de nos magasins (250 mètres2 en moyenne), l’esprit commerçant également, avec des équipes que nous voulons chaleureuses, et enfin un côté très français », explique Véronique Bacquet, responsable communication externe groupe depuis six mois, qui précise que tous les produits sont conçus par leur propre bureau de style en France.

C’est avec l’agence Mad & Woman que l’enseigne aux 1 000 boutiques dans le monde a ainsi redéfini son territoire de marque. Les visuels de communication en magasin et sur le Web s’inscriront évidemment dans cette nouvelle identité plus fraîche et plus naturelle, tout comme les collections dès la saison printemps-été qui entrera en boutique dès mi-février.

« Nous voulons aboutir à un style propre, très français, dans la manière de twister les intemporels, l’air de rien ! » affirme Véronique Bacquet. Concrètement, la collection s’appuiera sur un principe simple : des modèles intemporels déclinés chaque saison dans les imprimés et les couleurs de la saison. Un style qui entend se démarquer de la fast fashion et de son rythme effréné pour les clientes qui ne se sentent pas à l’aise dans ce système de mode.

Pour illustrer ce parti pris, Promod proposera une capsule spéciale en boutiques, qui se veut ludique pour les consommatrices. L’enseigne a ainsi demandé au calligraphe Nicolas Ouchenir de proposer un alphabet pour personnaliser une paire de tennis. La paire de chaussures, déclinée par Promod en quatre couleurs, sera vendue avec une planche de stickers que les clientes pourront positionner selon leur choix. Nicolas Ouchenir animera d’ailleurs un atelier calligraphie le samedi 21 février dans la boutique de Paris Opéra dès 14h.

Une opération symbolique pour l’enseigne, qui réalise un chiffre d’affaires d’un milliard d’euros, puisqu’elle répond à plusieurs de ses nouveaux principes : permettre aux femmes de se sentir moins standardisées, sans pour autant tomber dans l’inaccessible (une trentaine d’euros la paire). D’autant que la tennis est une des pièces clés avec laquelle Promod compte désormais twister les looks, puisque l’enseigne l’imagine portée avec un tailleur pantalon par exemple.

 

Source : Fashionmag

Partager :

S’inscrire à la newsletter :