Le Groupe H&M va tester, avec sa marque COS, un service de location de vêtements. Ce service sera proposé, en partenariat avec la plate-forme YCloset, pendant trois mois en Chine uniquement.

Le groupe H&M a annoncé jeudi 5 décembre 2019 tester un service de location de vêtements en Chine pour sa marque COS. Le principe est simple : moyennant un abonnement, la cliente reçoit tous les mois une boîte avec des vêtements de la marque COS. Ce service va être testé durant trois mois en Chine, mais le groupe H&M ne précise ni le montant de l’abonnement ni le nombre de vêtements qui sera présent. Le commerçant ajoute seulement qu’il sera possible, à l’issu de la location, d’acheter les vêtements testés à petit prix.

Pour lancer ce service, le géant du commerce vestimentaire a décidé de se rapprocher de YCloset, une plate-forme chinoise de location qui dispose déjà d’une base de 15 millions d’inscrits. « Le nettoyage et la logistique sont des facteurs essentiels pour les services d’abonnements, puisque ce sont à ces niveaux que l’impact environnemental est le plus élevé, explique dans un communiqué Laura Coppen, circular and sustainable business development, The Laboratory, H&M Group. L’utilisation d’eau recyclée par YCloset et ses investissements dans des technologies vertes sont en phase avec ce que nous souhaitons ».

UN SERVICE QUI A LE VENT EN POUPE

H&M explique chercher de nouveaux business model axés sur l’économie circulaire. Une nouvelle approche pour cet habitué de la « fast fashion ». H&M inonde le marché en produisant très régulièrement de nouvelles collections commercialisées à des prix abordables. Avec COS, le groupe propose une marque plus respectueuse de l’environnement puisque les vêtements, plus chers, sont conçus pour durer plus longtemps. Il est donc assez logique que le groupe choisisse cette marque pour tester un service de location de vêtements. Si H&M espère avoir une image plus écologique en lançant un service de location avec sa marque COS, force est de constater que bon nombre des vêtements loués ne sont pas produits localement…

Plus globalement, la location de vêtement a le vent en poupe. En lançant un tel service avec sa marque COS, le groupe H&M cherche à comprendre comme cela fonctionne, quelles sont les attentes des clients sur ce sujet et si un tel service a un potentiel de croissance sur une plus grande échelle.

Mais H&M est loin d’être le seul sur ce marché. Le commerçant américain Urban Outfitters proposera d’ici l’été prochain à ses clients un service sur abonnement leur permettant de louer des vêtements. A côté, bon nombre de start-up, comme l’Américaine Rent The Runway, se sont lancé sur ce marché avec succès.

Source : L’usine Digitale

Auteur : Léna Corot


Partager :

S’inscrire à la newsletter :