Baptisée « Projet X », cette épicerie serait en fait une plateforme drive sur laquelle les clients d’Amazon récupèreraient leurs marchandises en un temps record.

© Flickr LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE Les bénéfices d’Amazon flirtent avec le milliard de dollars Amazon obtient l'autorisation de tester la livraison par drones au Royaume-Uni La rumeur courait depuis plus d’un an, et elle ne cesse de prendre de l’ampleur. Selon le site américain Geekwire, Amazon serait en train de construire une épicerie à Seattle, ville où se trouve le siège de la société américaine. Le site s’appuie sur la découverte de permis de

Les travaux en cours.

La rumeur courait depuis plus d’un an, et elle ne cesse de prendre de l’ampleur.Selon le site américain Geekwire, Amazon serait en train de construire une épicerie à Seattle, ville où se trouve le siège de la société américaine. Le site s’appuie sur la découverte de permis de construire et de rénovation d’un bâtiment situé dans le quartier Ballard, et qui pourrait accueillir une « épicerie » de près de 1 000 m². Il s’agirait d’un point de retrait pour les marchandises commandées en ligne, qualifié selon les documents consultés d’un « nouveau modèle d’épicerie », baptisé « Projet X ».

Un temps d’attente estimé à 5 minutes

Les plans rappellent les projets de Sunnyvale et San Francisco, et dont plusieurs medias américains se sont fait l’écho : des plateformes de livraison d’environ 1 000 m², imaginés par l’architecte Ware Malcomb, et qui permettent aux clients de récupérer leurs courses en 15 minutes dans un délai de 2 heures, de 7 heures à 22 heures. Le but : fluidifier au maximum les retraits sans causer de trafic ou de stationnement. Le client a en outre la possibilité de rester dans sa voiture tandis qu’un employé d’Amazon se charge de remplir son coffre, avec un temps d’attente avancé de 5 minutes. A l’intérieur, les clients auront également la possibilité de faire leurs courses sur tablette avant d’être livrés dans l’espace prévu à cet effet. A aucun moment, les permis ne font référence au géant du commerce électronique. Pour le moment, la nature de ces travaux reste confidentielle. Selon Geekwire, même les ouvriers ne connaissent pas le projet. A suivre de près…

Les plans de « Projet X »

Partager :

S’inscrire à la newsletter :