Dans l’hypermarché Mons les Grands Prés, en Belgique, Carrefour a complètement revu sa copie avec une organisation par univers, des stands faits maison gigantesques, un parcours client complètement repensé et une intégration poussée du digital. Une petite révolution en soi.

Un esprit boutique, des stands faits maison omniprésent, un nouveau parcours client et du digital... l'hypermarché Carrefour de Mons a fait les choses en grand. Un véritable laboratoire...

Un esprit boutique, des stands faits maison omniprésent, un nouveau parcours client et du digital… l’hypermarché Carrefour de Mons a fait les choses en grand. Un véritable laboratoire…

Voilà un an, Carrefour Belgique bouclait la rénovation de ses 44 hypermarchés. Mais l’enseigne ne s’est pas arrêtée là, puisqu’un groupe de travail a continuer à plancher sur un hyper véritablement révolutionnaire, qui vient d’ouvrir ses portes à Mons, le 9 décembre. Avec, à la clé, un véritable effet « waouh ». Tous les codes ont été bouleversés, pour créer un magasin centré sur le client. Comme l’indique Carrefour Belgique, il a été construit par univers « pour faciliter le parcours ». L’assortiment a été réinventé « pour surprendre le client avec des produits, des services et des équipements qui ne sont proposés dans aucune autre grande surface en Belgique ! ». Pour « ne plus faire ses courses, mais les vivre ! », selon le claim du magasin , cette nouvelle expérience de shopping s’appuie sur plusieurs piliers.

Du fait maison fait en magasin

Sur les produits fait maison, Carrefour Mons n’y va pas de main morte, avec une armée de collaborateurs qui préparent sur place les produits traiteurs (240 recettes et produits différents), avec une véritable cuisine professionnelle, qui dispose même d’un fumoir à saumon. Le tout en complément d’un atelier boulangerie, d’un véritable pizzaiolo, d’une authentique chocolaterie et d’un café torréfié en magasin. Autant d’espaces et de comptoirs qui donnent une image de spécialiste, et permettent d’offrir une véritable différenciation.

Voir la vidéo ici :

Capture d’écran 2015-12-14 à 10.20.52

Visite en vidéo des espaces « fait maison »
L’assortiment comporte lui des « bastions » puissants, avec une cave à bière riche de 600 références, et une microbrasserie qui brasse sur place la Chambourlette, une recette créée par Carrefour. Sur le vin, l’offre comporte plus de 1000 références au total, avec des conseils donnés par une sommelière et une borne interactive. Côté cuisine du monde, pas moins de 2000 produits remplissent les rayons. La circulation en magasin a également été repensée. « Le client n’a plus l’impression de circuler dans un hypermarché, mais bien de passer d’une boutique à l’autre. Chaque univers dispose de son propre mobilier simple et contemporain » précise Carrefour Belgique, avec un regroupement des articles par univers. La boutique bébé regroupe biberons, vêtements et poussettes, etc. La poissonnerie regroupe à la fois le comptoir, la saurisserie mais aussi les conserves de poisson.

Autre vidéo ici :

Capture d’écran 2015-12-14 à 10.21.53

Des boutiques plutôt qu’un hyper monolithique 

Un hyper à l’ère et à l’heure du digital

En phase avec des clients qui sont dorénavant ultra-connectés, cet hyper l’est également. Un mur digital présent à l’entrée du magasin permet de commander les pondéreux (eaux, sodas, lessives) qui sont payables et récupérables au drive, pour ne pas compliquer les courses in store. Le digital vient également étendre l’assortiment, avec des bornes de commande pour les livres qui ne se trouveraient pas en rayon, ou pour le gros électroménager non exposé, gourmand en espace de vente.
Petit plus, il est possible de graver sur place dans l’instant des CD, DVD ou blu-ray pour certains titres ou jeux video indisponibles. L’accent est aussi mis sur les tests et la manipulation des produits, avec une salle de jeux vidéo, un coin jeux pour enfants, une chambre d’écoute pour tester les barres son, un coin lecture, deux espaces café/restauration, etc. Le magasin en lui-même, équipé de mobiliers bas pour une vue large, présente d’autres innovations, comme un affichage papier réduit et remplacé par 140 écrans, un éclairage 100% led, 1500 produits locaux regroupés dans un même îlot.

Vidéo ici :

Capture d’écran 2015-12-14 à 10.23.34

Des services digitaux omniprésents

« Cette nouvelle expérience shopping se fonde aussi sur la présence en magasin de 270 collaborateurs dont 68 hôtesses de caisse et l’introduction de 10 nouveaux métiers » et l’embauche de 40 personnes. L’investissement total dédié à cet ovni commercial n’a pas été commenté, ni la volonté ou non d’étendre ce modèle. Chez Carrefour France, on observe cette initiative de loin, en expliquant qu’elle est uniquement le fait de nos voisins d’outre Quiévrain. Mais elle n’est pas sans rappeler l’engouement -ici à plus petite échelle- qui avait été engendré par le défunt concept Carrefour Planet, lancé en 2010.

Source : LSA

Partager :

S’inscrire à la newsletter :