Le robot est-il la solution aux ruptures de stock ? La start-up californienne Simbe Robotics a présenté le 11 novembre 2015, Tally, son robot qui fait l’inventaire, identifie les produits mal placés et répertorie les ruptures de stocks, le tout en un temps record.

Le robot du retail peut identifier entre 15 et 20 000 produits par heures. © Simbe Robotics

Le robot du retail peut identifier entre 15 et 20 000 produits par heures.
© Simbe Robotics

Les ruptures de stock, fléau pour les distributeurs bientôt de l’ordre du passé ? Simbe Robotics, une toute jeune start-up californienne, spécialisée dans les solutions autonomes pour le retail a présenté le 10 novembre 2015, Tally, un robot autonome qui analyse et audite les rayons des magasins. Du haut de ses 1 mètre, ce robot traverse les rayons des magasins, et peut identifier jusqu’à 15 à 20 000 produits par heures, détecter des obstacles et enregistrer des images. Tally vérifie les rayons, identifie les produits en rupture de stock, ceux dont les stocks s’amenuisent, ceux qui sont mal placés, mais aussi les erreurs de prix. Le robot peut se déplacer dans le magasin entre les employés et les clients en toute sécurité. « Quand on en vient à l’industrie du retail, l’expérience client représente tout. Si un produit est indisponible au moment ou le client le veut, le détaillant a perdu une opportunité de vendre et a contrarié son client » explique Brad Bogolea, PDG de Simbe Robotics. « Tally aide les détaillant à répondre à ce challenge en fournissant plus de précisions et des analyses de l’état des marchandises, et libère le personnel qui peut se concentrer sur la clientèle ».

Tally permet aussi d’améliorer la performance du magasin

Le robot est aussi pratique car il ne requiert pas de changements d’infrastructures pour le magasin, il se connecte au cloud. Grâce à Tally les détaillants disposent d’informations sans précédent et d’un aperçu de l’état de leurs magasins.

Voir Tally en mouvement ici

Capture d’écran 2015-11-16 à 10.23.39

Source : LSA

 

Partager :

S’inscrire à la newsletter :