Les Wearable Techs (objets connectés à porter sur soi) ce n’est pas nouveau… tout le monde en parle dans les revues de tendances et dans les prévisions de début d’année, mais jusqu’ici c’était un peu l’arlésienne… Jusqu’à ce que Google nous annonce ce 18 mars la sortie d’Android Wear !

Android Wear marque un tournant sur le marché de l’objet connecté. Tout le monde attend l’iWatch ou le bracelet connecté d’Apple ? Et bien Google impose Android dans notre quotidien via Android Wear, une version allégée et adaptée de l’OS permettant d’équiper un large spectre d’objets, à commencer par les montres.

actu_4276_image

Une révolution publicitaire

Car c’est bien de publicité dont il s’agit encore une fois. Google collecte de la data sur ses utilisateurs pour revendre, à ses clients annonceurs, des publicités toujours mieux ciblées et plus pertinentes. Alors comment être au plus près de ses consommateurs ? Comment comprendre l’environnement dans lequel ils se trouvent ? Comment voir ce qu’ils voient et entendre ce qu’ils entendent ? Comment connaître leur humeur, leurs émotions et leur état de santé en analysant leur température corporelle, leur tension, leur rythme cardiaque ? Comment vivre et dormir avec eux ? En se mettant à leur poignet, tout simplement. Le nom d’Android Wear est déjà comparé sur les réseaux à « Android Everywhere ».

 

Mi-janvier, on apprenait qu’Apple déposait un brevet de ciblage publicitaire basé sur l’analyse des humeurs, preuve que les objets connectés focalisent les intérêts. Une révolution publicitaire mais aussi commerciale puisque ces montres seront demain des moyens de paiement « sans friction », à l’instar de la Gear 2 de Samsung qui intègre déjà Paypal. Pour les marques se sont autant de propositions de services à inventer pour mieux informer et simplifier la vie de leurs consommateurs. A commencer par l’extension de leurs applications mobiles existantes sur ces nouveaux devices.

 

Tout se commandera bientôt à la voix

Il y a 15 ans, on se moquait de ceux qui marchaient dans la rue téléphone à l’oreille, et plus récemment de ceux qui conversaient avec Siri. Les montres nous promettent encore plus de discussions avec les objets qui nous entourent. Android Wear se contrôle, en partie, à la voix grâce au « Ok Google » rendu fameux par les Google Glass. Les usages ne demandent qu’à être inventés.

 

Le marché de la high-tech a trouvé un formidable relais de croissance

Au Mobile World Congress de Barcelone, tous les géants de la hight-tech ont annoncé leur arrivée sur ce marché. LGSamsung,Sony… tous ont présenté des montres et bracelets. Si 2 millions de montres connectées se sont vendues dans le monde, les prévisions du cabinet Canalys misent sur 23 millions en 2015 et 47 millions en 2017 ! L’annonce d’Android Wear, a d’ailleurs été suivie de celles des montres Motorola et LG.

Enfin, ces bracelets et montres, s’ils annoncent la mort des bracelets connectés existants, ils vont continuer de stimuler l’intérêt des marques pour la santé de leur consommateur. Android Wear, au même titre que Samsung Gear Fit, font du sprt et du fitness, leur priorité. La rumeur voudrait d’ailleurs que le bracelet connecté d’Apple arrive en juin, en même temps que le lancement du Healthbook. Affaire à suivre !

source : influencia.net

Partager :

S’inscrire à la newsletter :