Le marché du bio a enregistré une hausse de son chiffre d’affaires de 10 % en 2015 à 5,5 milliards d’euros, selon le baromètre Agence Bio/CSA. Les Français sont de plus en plus nombreux à en consommer et de plus en plus fréquemment. Si les profils diffèrent, ils sont tous à la recherche d’une offre plus large en magasins.

Le marché du bio est en croissance de 10 % en 2015 à 5,5 milliards d'euros

Le marché du bio est en croissance de 10 % en 2015 à 5,5 milliards d’euros

En 2015, 89 % des Français ont consommé du bio contre 54 % en 2003, indique l’Agence Bio qui a présenté son baromètre 2015. « Un taux record de consommateurs. Désormais, le bio concerne tout le monde et devient une réponse aux attentes des Français pour une alimentation citoyenne et responsable« , indique Elisabeth Mercier, directrice de l’Agence Bio. Ainsi, le marché, tous circuits confondus, dont la RHF (Restauration hors foyer), est en croissance de 10 % à 5,5 milliards d’euros. Les raisons pour lesquelles les consommateurs se tournent vers ces produits diffèrent selon leur profil. Certains le font pour des raisons de santé, d’autres par opportunité, par plaisir et enfin par engagement. En revanche, ils sont peu (23 %) à définir leur consommation de produits bio comme résultant d’une habitude. « Mais nous assistons à un mouvement progressif qui gagne en profondeur. Et les principes du bio sont de mieux en mieux connus« , ajoute Elisabeth Mercier.

Le bio a modifié les habitudes alimentaires pour 42 % des consommateurs

La consommation du bio a modifié les changements d’habitudes alimentaires au quotidien pour 42 % des sondés. Ainsi, ils privilégient les offres de saison, le frai. Quelque 47 % déclarent ne plus acheter tout à fait les mêmes produits qu’avant. Par ailleurs, pour des références de base comme les œufs, l’huile et le lait, une part significative des consommateurs n’achète que du bio. Et les consommateurs de produits bio ne se limitent pas à l’alimentaire. Ils sont plus nombreux que la moyenne à acheter des produits d’entretien ménager (64 %) ainsi que des cosmétiques ou de l’hygiène bio (54 %).

La France : 3e pays bio européen

En cohérence avec cette montée en puissance des achats du bio, la production poursuit son développement, entraînée par la hausse de la demande. La France compte aujourd’hui 42 216 opérateurs exerçant des activités bio (+7,2 %) et la surface allouée à l’agriculture biologique est en croissance de 17 %, à 1,3 million d’hectares, plaçant l’Hexagone à la 3e place des pays européens. Une « économie »  du bio qui génère plus de 100 000 emplois à temps plein.

Et le marché devrait encore continuer de se développer. Pas moins de 93 % de ces consommateurs ont l’intention d’augmenter ou de maintenir leurs achats de produits bio au cours des 6 prochains mois. Les envies de se fournir sont partout. Les Français souhaitent voir les offres se développer en GMS pour 69 % d’entre eux, dans les magasins bio (24 %), sur Internet (17 %) et via le drive (5 %).

Source : LSA

Partager :

S’inscrire à la newsletter :