La filiale bancaire d’Auchan, Oney, travaille avec le constructeur automobile PSA sur une nouvelle façon de payer, directement depuis sa voiture. Le dispositif associera la reconnaissance des plaques d’immatriculation (déjà existante en Espagne et au Portugal) et l’ordinateur de bord, connecté, du véhicule.

Les deux partenaires planchent actuellement sur la conception d’un prototype.

1121031_les-limites-de-la-personnalisation-des-offres-et-des-messages-web-tete-02176855969

En Espagne et au Portugal, Oney exploite déjà depuis 2013 la reconnaissance des plaques d’immatriculation dans une centaine de points de vente (stations-service et parkings). La lecture des plaques permet d’identifier les clients préalablement inscrits auprès du service de paiement, baptisé Automatric.

Pour régler son stationnement, le paiement est automatique, le client étant identifié à l’entrée et à la sortie. Dans les stations, pour plus de sécurité, il est nécessaire de saisir un code secret sur la borne pour valider l’autorisation de paiement et saisir la pompe (sans sortir, donc, sa carte bancaire).

Oney revendique à ce jour une base de 60.000 clients inscrits sur Automatric.

Le projet mené avec PSA doit permettre à terme, après reconnaissance des plaques, de saisir directement son code, lorsqu’il est demandé, sur l’ordinateur de bord de la voiture. Outre les stations et les parkings, les drives sont évidemment concernés de très près par le développement de cette nouvelle solution.

« Nous sommes particulièrement fiers de nous associer avec le Groupe PSA pour cette première mondiale, s’enthousiasme Jean-Pierre Viboud, PDG de Oney. L’émergence de la voiture connectée, qui ouvre de nouvelles voies et de belles opportunités pour les services embarqués, coïncide avec l’envol indéniable du secteur du paiement. »

Source : Lineaires

Partager :

S’inscrire à la newsletter :