L’enseigne Carrefour lance un site « Si j’étais Carrefour… » pour recueillir les bonnes idées des clients en matière de services et d’offres.

si j'étais carrefour

La distribution se convertit au crowdsourcing (méthode qui consiste à mettre à contribution les clients pour développer de nouveaux projets). Après Auchan qui en partenariat avec la start-up Quirky a lancé un programme auprès de ses clients pour faire émerger de nouvelles idées de produits, Carrefour veut lui les faire plancher pour développer de nouveaux services.

250 idées déjà dans la boîte

Baptisé « Si j’étais Carrefour… », le site lancé par l’enseigne offre la possibilité aux clients de proposer des idées pour améliorer le service, l’offre, la fidélité afin, explique le site, « d’imaginer ensemble les courses de demain ». Carrefour a ainsi créé cinq rubriques: « bien manger », « enfants », « fidélité », « environnement », « courses » pour que les internautes fassent leurs propositions. L’ergonomie du site est plutôt bien faite: une fois inscrit, on va dans la rubrique correspondante à notre idée, on tape un titre pour son idée, on la détaille en 1.000 signes maximum et on peut éventuellement joindre une photo. Pour l’heure, le site assure que 250  idées ont déjà été postées (il est fort probable qu’une bonne partie aient été rédigées en interne pour montrer l’exemple et « amorcer la pompe »), parmi lesquelles: « Je composerais un panier garni avec les 5 fruits et légumes par jour », « J’organiserais des soirées restes », « Je proposerais des allées numérotées pour retrouver facilement les produits », « Je créerais un service drive pour les piétons », « Je donnerais des bons de réductions aux consommateurs qui rapportent les emballages Carrefour »…

Pas de récompense…

Une fois postée, l’idée est soumise au votes des internautes. Pour les mieux notées d’entre elles, Carrefour s’engage à étudier la faisabilité et tient l’auteur auteur au courant en cas de refus en motivant sa réponse. En revanche -et c’est là que le point faible de cette opération- si le projet est retenu l’auteur de l’idée n’aura pas de récompense particulière. « Vous aurez la reconnaissance de toute la communauté et le plaisir de voir votre dispositif en place chez Carrefour », précise l’enseigne sur son site. Peut-être un peu court pour déchainer les foules. Une motivation soit sonnante et trébuchante soit sous forme de bon d’achat aurait peut-être susciter un plus grand engouement.

Source : LSA

Partager :

S’inscrire à la newsletter :