Castorama place l’économie collaborative au cœur de sa stratégie.

actu_21776_BandeauFiche2013

La tendance est aujourd’hui au participatif et à l’économie de moyens : DIY (do it yourself), collaboratif, économie circulaire… des domaines que Castorama veut intégrer à sa stratégie de marque. Forte de ses 45 ans d’existence et de ses 12 600 collaborateurs, l’enseigne a su, depuis quelques années déjà, tirer parti de cette mouvance sociétale. Aujourd’hui, elle propose de nouveaux services : plateforme de tutos, enseignement à distance, BarCamp, accompagnement de start-up et impressions 3D pour éviter de surconsommer.

Castorama va ainsi créer le « Wikipédia des Bricoleurs » qui hébergera le contenu dont dispose l’enseigne (tutoriels, expériences et gestes de DIY, notices…etc.). Associé à ce wiki, le service des Troc’Heures prendra tout son sens. Il s’agit d’une plateforme en ligne basée sur l’échange d’heures de bricolage qui a marqué les premiers pas de l’enseigne dans l’économie collaborative en 2011.

Pour entretenir cette communauté en ligne, destinée aussi à se rencontrer dans « la vraie vie », les BarCamp seront organisés entre autres en complément des castostages en place depuis 1999. Au cours de ces réunions ouvertes à tous, les participants parlent de leur projets, débattent et trouvent des solutions grâce au partage d’expériences.

Castorama se lance également dans l’enseignement à distance en proposant une série de MOOCs. Cette avancée dans l’éducation à distance permettra demain à l’enseigne de proposer des formations dans des domaines aussi variés que la menuiserie ou la décoration.

source : ladn.eu

 

Partager :

S’inscrire à la newsletter :