C’est dans les rues de Singapour, en décembre 2012, que Coca-Cola a testé pour la première fois, à la veille de la Journée de la Terre, un distributeur d’un nouveau genre : cette Joyeuse Machine à Recycler (Recycle Happiness Machine) a été développée avec le soutien de l’Agence locale de l’Environnement. Le principe est simple : les consommateurs qui y déposaient leurs bouteilles en plastique vides (de marque Coca-Cola ou pas, et de tous formats) se voyaient récompenser par une surprise – allant d’une fleur fraîche à une grande bouteille de Coca-Cola, en passant par des tee-shirts, des sacs et des casquettes fabriqués à partir de bouteilles en plastique recyclées. Les emplacements où se trouvait chaque jour la machine étaient annoncés par avance via la page Facebook et le compte Twitter de Coca-Cola Singapour, ainsi que sur le site web local de la marque – tandis que naturellement le film de l’expérience est depuis lors disponible sur Youtube. Une initiative amusante qui n’est pas sans rappeler la Fun Theory de Volkswagen (voir notamment le film sur la poubelle de tri fonctionnant comme une machine à sous, baptisée Bottle Bank Arcade) ou encore la réflexion sur les « nudges » et autres systèmes incitatifs pour aider les consommateurs à adopter des comportements plus responsables… Hélas, la Joyeuse Machine à Recycler étant vraisemblablement bien plus chère qu’une poubelle, inutile d’espérer la voir se répandre dans nos rues en 2013 !

Source : mescoursespourlaplanete

Partager :

S’inscrire à la newsletter :