cacom_retailblog_daybyday_2Day by Day vient d’ouvrir son troisième magasin en région parisienne. Ce nouveau concept d’épicerie sans emballage mise sur la franchise pour se développer. Découverte en images.

Le magasin type jauge 50 à 70 mètres carrés et propose 450 références en vrac : épicerie essentiellement, un peu d’hygiène et des produits d’entretien. Le distributeur annonce environ 250.000 euros de chiffre d’affaires par magasin.

« Le business model est conçu pour rémunérer une personne et sortir un résultat dès la deuxième année », détaille David Sutrat, l’un des deux co-fondateurs de Day by Day. Le franchiseur évoque un résultat courant avant impôt d’environ 12% du chiffre d’affaires.

L’investissement moyen à l’ouverture est de 50.000 euros, auxquels s’ajoutent 8000 euros de droits d’entrée. La redevance de franchise, elle, se monte à 5% du chiffre d’affaires hors taxes.

 

 

Impasse sur le frais (pour l’instant)

L’enseigne s’est déjà dotée d’un vrai concept, gai et coloré, décliné dans ses trois magasins. Avec un assortiment qui fait l’impasse sur le frais, Day by Day ne peut se destiner qu’à des achats d’appoint, mais simplifie considérablement la gestion des points de vente pour les franchisés.

« Le statut de magasin de complément nous convient bien, puisque nous nous implantons en milieu urbain, dans des quartiers disposant déjà d’un boucher, d’un boulanger, etc. ou dans des petits centres commerciaux à ciel ouvert », décode David Sutrat. La zone type doit permettre de toucher 5000 personnes résidant à cinq minutes à pied.

Néanmoins, la demande des clients pour trouver des fruits et légumes en magasin est telle que le distributeur pourrait bien élargir son offre.

Plate-forme de distribution

Le premier point de vente a vu le jour à Meudon-La-Forêt (92) en mai 2013. En septembre de la même année, l’enseigne lançait déjà sa carte de fidélité. En mai 2014, Day by Day a ouvert son deuxième magasin en même temps qu’une plate-forme de distribution, tous deux implantés à Versailles (78). Le troisième point de vente, tenu par un franchisé, a été inauguré le 9 octobre à Fontenay-le-Fleury (78).

Le site logistique est livré par la quarantaine de fournisseurs référencés par l’enseigne. C’est dans ce petit entrepôt que sont préparés les bacs de vrac, qui seront reçus prêts à vendre par les magasins. C’est aussi là que les bacs vides reviennent pour être lavés.

cacom_retailblog_daybyday_1

cacom_retailblog_daybyday_3

cacom_retailblog_daybyday_4

source : lineaires.com

Partager :

S’inscrire à la newsletter :