Au Thirsty Bear, à Londres, les tables sont dotées d’un robinet à bière contrôlé par un iPad. Les clients n’ont qu’à glisser une carte dans le dispositif pour l’activer. Celui-ci offre aussi à chacun la possibilité de visualiser sa consommation, de programmer à distance le juke-box et, bien sûr, de surfer sur Internet.

L’application Drinkon.me permet, elle, de payer des tournées à ses amis dans le bar de son choix (à Paris et Lille). Le client achète en ligne des crédits par tranche de 20 euros et paie ensuite au comptoir en montrant sur son téléphone le code correspondant à l’achat. Il bénéficie d’une remise sur l’achat de sa première tournée et d’une tournée offerte toutes les dix tournées.

On connaissait les cafés et restaurants où l’on peut passer sa commande depuis des tables tactiles, voici maintenant ceux qui proposent de se servir soi-même, d’agir sur l’ambiance et même de payer sa tournée sans avoir d’argent sur soi. Parce qu’ils sont à la fois des lieux de convivialité et de consommation à destination de populations très variées, les cafés sont vite devenus les terrains d’expérimentation privilégiés des nouvelles technologies. Après les tablettes mises à disposition des clients dans les magasins qui viennent favoriser la découverte de l’offre et modifier les relations avec les vendeurs, les innovations comme celles proposées par le Thirsty Bear ou Drinkon.me vont encore  plus loin puisqu’elles participent à l’invention de nouveaux codes et de nouveaux rites sociaux, plus spontanés et pus proches des envies de chacun. La reproduction progressive, dans le monde réel, des habitudes prises dans le virtuel par les digital natives ?

Source : Oeil By Laser et Locita

Partager :

S’inscrire à la newsletter :