Compromis entre la livraison à domicile et le drive classique, Carrefour n’hésite pas à tester les tournées de camions sur des points de retrait fixes. Les sites ciblés sont denses en clients potentiels, employés ou vacanciers : hôpitaux, campings, bureaux.

Deux modèles logistiques différents sont évalués à l’occasion de ces tests. Dans un cas, un drive solo expédie les commandes préparées jusqu’au point de retrait, comme il le ferait avec des drives satellites en configuration « étoile ».

Dans le second cas de figure, il s’agit de supermarchés Carrefour Market, au plus près des zones touristiques visées, qui préparent les commandes en picking (comme pour leur propre drive) et les font partir en camion.

Hôpitaux, campings, bureaux : Carrefour multiplie les drives déportés

Trois hôpitaux desservis par Carrefour Drive

Avec le premier modèle, Carrefour a entrepris de tester le drive au pied des hôpitaux. Des bâtiments qui abritent de (très) nombreux salariés, sans compter le passage des visiteurs susceptibles eux aussi d’apprécier d’être débarrassés de la corvée des courses.

Le distributeur a même noué un partenariat avec Happytal, un service de conciergerie à l’hôpital, pour intégrer une offre « happy drive » dans la palette des prestations proposées.

À Lyon, le drive solo d’Écully dessert ainsi, deux fois par semaine, l’hôpital de la Croix Rousse. Un camion se pose sur un parking du site les mardis et jeudis, de 17h30 à 20h30.

En région parisienne, les centres hospitaliers de Créteil (94) et de Versailles (78) accueillent un camion Carrefour Drive chaque vendredi, entre 16h et 20h30. C’est le drive solo de… Sainte-Geneviève-des-Bois (91), à plus de 40 kilomètres de là, qui charge les commandes dans le camion.

L’explication ? Sainte-Geneviève-des-Bois « La Croix Blanche » est un petit entrepôt déjà calibré pour alimenter tout un réseau de drives secondaires. En 2015, Linéaires avait identifié un maillage de cinq hypermarchés Carrefour, dont les drives n’étaient plus que des points de retrait approvisionnés par le site : soit le modèle d’étoile le plus abouti à date chez le distributeur.

Depuis, Carrefour a décidé de monter encore en puissance avec la reconversion d’un entrepôt Dia, près de Lyon, pour préparer de façon « industrielle » toutes les commandes des drives alentours : un modèle qui promet d’être encore plus productif que le drive solo et son petit réseau de drives satellites. En attendant, faute d’avoir pu l’ouvrir aux supermarchés (comme ce fut un temps envisagé), Carrefour organise la montée en charge de son site de Sainte-Geneviève en desservant, donc, des hôpitaux.

Des casiers Intermarché pour les employés en horaires décalés

Premier en France à inaugurer les casiers automatiques de retrait pour les commandes de drive, l’Intermarché de Libourne (33) a notamment su séduire le personnel de l’hôpital voisin. Qui apprécie de pouvoir retirer ses courses, par exemple, à la fin d’une nuit de service.

 

Les drives de bureaux

Les grands centres de bureaux représentent eux aussi un vivier de clients potentiels pour le drive. En France, Carrefour a commencé par tester la formule… chez lui, avec un retrait des commandes organisé sur le parking de son siège à Massy (91), chaque jour de 16h à 20h.

En Belgique, le distributeur a noué un partenariat avec la RTBF et la VRT (radio et télévision belges) pour ouvrir un drive piéton « en dur » sur le parking commun aux deux sociétés.

Auchan Drive chez Alcatel, Intermarché à Tréville

À Nozay (91), Auchan a inauguré en 2015 un drive implanté au cœur de la Cité de l’innovation d’Alcatel-Lucent (une pépinière de start-ups), réservé aux entreprises qui y sont installées. Ce drive satellite (on est à deux pas de l’entrepôt drive d’Auchan Villebon) n’est livré qu’une fois par jour, généralement dans l’après-midi.

Faute d’avoir pu ouvrir un « vrai » drive au parc de Tréville, siège du groupement des Mousquetaires (refusé en CDAC), Intermarché s’est rabattu sur des casiers automatiques de retrait destinés au personnel.

 

Le drive au camping

Sur son blog, Olivier Dauvers a annoncé le lancement cet été, par Carrefour, de deux tournées desservant des campings. Dans le Gard, le Carrefour Market de Saint Ambroix envoie un camion sur les routes deux fois par semaine (le mercredi et le samedi) pour livrer les commandes des clients à l’entrée de quatre campings, à heures fixes.

En Isère, le Carrefour Market de Montalieu-Vercieu fait la même chose en livrant les commandes du drive, les lundis et mercredis en fin d’après-midi, jusqu’à un camping des environs.

Les deux supermarchés étant intégrés, il s’agit bien ici d’une opération pilotée par le national. L’initiative fait d’ailleurs écho à un premier test de tournée en campings réalisé l’an dernier sur la côte méditerranéenne, qui avait rapidement tourné court (à la différence de 2015, les tournées permettent cette fois la livraison de surgelés, à commencer par les glaces).

Les campings et les plaisanciers pour Casino

Avec son enseigne Spar, Casino organise également cet été un service de livraison de commandes dans une cinquantaine de campings du sud-est de la France. Le distributeur est allé jusqu’à installer des bornes de commandes sur place, en proposant le paiement à la livraison.

Cinq hypermarchés Géant Casino de la côte méditerranéenne, eux, se servent de leur drive pour livrer les plaisanciers directement à bord dans 14 ports différents.

 

Le drive à la plage !

En Belgique, Carrefour renouvelle cet été, pour la troisième fois, son opération « summer drive » : un point de retrait ouvert en face de la plage de Knokke, livré par le Carrefour Market du coin. Comme à chaque fois, des hôtesses équipées de tablettes connectées proposent aux estivants de préparer leur commande les pieds dans le sable.

Nouveauté cette année : le « summer drive » de Carrefour permet également de commander parmi un assortiment restreint des produits livrés directement sur la plage dans un créneau de trente minutes. Essentiellement pour un déjeuner sur le pouce, un goûter, un apéritif, etc.

 

Source : Lineaire.com

Partager :

S’inscrire à la newsletter :