Après Monoprix et Carrefour, c’est au tour des Mousquetaires adhérents de se battre pour le maquillage. Intermarché met en rayon sur sa marque propre, Labell – soulignée pour l’occasion du nom de « Paris » – 83 références de maquillage.

PLUS DE CONFIANCE DANS LES MDD

D’une part en raison du contexte économique et de l’arbitrage plus fort des consommateurs en rayon, d’autre part aussi car ces derniers ont une confiance supplémentaire sur les marques dédiées des distributeurs. « On a trop laissé faire le sélectif, assure Stéphane Sinopoli. Il faut que la grande distribution arrête de complexer sur la beauté, elle y a toute sa légitimité. »L’implication des utilisateurs dans les produits d’hygiène n’est plus, pour le groupe, une contrainte. Et les produits Labell, tout de même estampillés « sélection Mousquetaires », peuvent très bien séduire les consommatrices.

Avec un prix situé entre 2,90 euros et 7,30 euros, – 30% inférieur aux marques nationales – Intermarché mise clairement sur l’accessibilité de ses produits, dans le claim bien connu de « démocratisation de la beauté ».

« Dans les magasins tests, les produits décollent ! », annonce Anne Saintemarie, adhérente en charge du marketing des marques propres. Intermarché vise clairement les 5 millions d’euros de chiffre d’affaires par an sur ce segment. Les résultats de sa marque propre d’alimentation infantile l’encouragent dans ces objectifs ambitieux.

Labell Paris sera présente dans les 1800 points de vente de l’enseigne d’ici la fin de l’année ainsi que sur le drive.

Source: LSA

Partager :

S’inscrire à la newsletter :