En quelques années, l’enseigne de grands magasins britannique John Lewis s’est adaptée au comportement omnicanal de ses clients.
La marque a totalement intégré cette stratégie dans son organisation.

Pour ses ventes de fin d’année 2012, John Lewis, enseigne de grands magasins britannique, a mis en place un dispositif de communication articulé autour d’un spot publicitaire sur YouTube avec un relais sur Twitter (plus de 35 000 followers).
La campagne a généré 486 retweets et 26% de la twittosphère en Grande-Bretagne aurait été sensible à cette démarche. A la suite de cette opération, l’enseigne a observé une forte augmentation de son trafic sur son site Internet pour les achats de Noël.
Résultat : des ventes en ligne en hausse de 44% sur cette période.

JohnlewisPrésente au Retail Big Show2013, l’enseigne a annoncé avoir réalisé en 2012, 25% de son chiffre d’affaires sur internet contre 8% en 2008. Le plus important, selon la déclaration de Simon Rusell, le directeur retail développement du groupe,  » c’est la mise en place de notre politique volontariste dans le multicanal  » : une politique de prix uniformisés sur le web et en magasin, du « click & collect » dans l’ensemble des points de vente John Lewis, du Wifi gratuit en magasin, le développement des tablettes dans l’ensemble des boutiques, etc.

L’organisation en interne de l’enseigne a également été repensée. Le CA est calculé globalement, quelque soit le canal d’achat utilisé par le client (web, mobile, point de vente). En cela, John Lewis se définit comme une enseigne omnicanal.

Source : E-marketing

Partager :

S’inscrire à la newsletter :