De nombreuses alternatives aux systèmes de consommation classiques voient le jour, leur essor est facilité par le web qui permet de repenser les relations entre les acteurs et d’ajuster l’offre et la demande même surtout sur des marchés niches.
La Ruche qui dit oui, une « start-up », dont le concept consiste à créer des ruches – groupement d’une cinquantaine de consommateurs maximum qui veulent passer à un commerce équitable pour leurs produits alimentaires, auxquelles des producteurs peuvent faire des offres via le site.
Comme l’explique le site, « les ruches sont les nouveaux points relais créés localement pour recevoir des produits variés (fruits, légumes, boissons…) en passant par le moins d’intermédiaires possible ». Le concept est donc à cheval entre le principe de MyFab (plusieurs consommateurs qui veulent acheter un même produit se regroupent pour acheter en gros et en direct à un fournisseur) et le principe des AMAP (où un contrat engage un groupe de consommateurs auprès d’un producteur, qui est donc certain d’écouler sa production).


Voilà une petite vidéo pour vous en expliquer le principe

Partager :

S’inscrire à la newsletter :